<%=response.Write(Title)%>

<%response.Write(myArray(id))%> <% Dim tp if id=0 then tp="

Le rapport 2014 de Rsf, sur la liberté de la presse dans le monde, concerne 180 pays. Ce qui inquiète la Pohdh. Les lois, ratifiées et publiées sur la fixation des salaires minima en Haïti, notamment celle du 6 octobre 2009, semblent être « d’importance négligeable » pour le Css, lequel se « hisse au-dessus de ces prescrits légaux » pour fixer le salaire plancher à 225.00 gourdes dans les entreprises commerciales, industrielles et agricoles. L’article 2-2, de la loi de 2009, a prévu une augmentation salariale passant de 200.00 à 300.00 gourdes dans les établissements commerciaux et industriels pour une durée de 8 heures de travail. Les directeurs ont souligné, dans une lettre, des manquements administratifs de l’ancien directeur général adjoint de la Rnh devenu directeur général à la place de Joseph Damas. Les lois, ratifiées et publiées sur la fixation des salaires minima en Haïti, notamment celle du 6 octobre 2009, semblent être « d’importance négligeable » pour le Css, lequel se « hisse au-dessus de ces prescrits légaux » pour fixer le salaire plancher à 225.00 gourdes dans les entreprises commerciales, industrielles et agricoles. L’article 2-2, de la loi de 2009, a prévu une augmentation salariale passant de 200.00 à 300.00 gourdes dans les établissements commerciaux et industriels pour une durée de 8 heures de travail. Pourquoi notre pays produit-il tant de petits hommes voulant écraser tout ce qui les dépasse pour inscrire leurs noms en majuscules sur tout ce qui est grand ? Le recyclage de l’argent sale et l’odeur de la mafia duvaliériste ne sont pas les seules explications de cette fascination pour des médiocres. Postures nationalistes, patriotiques Le groupe Vwadèzil (Voix des Iles) est l’un des rares – parmi ceux écoutés par AlterPresse - ayant accordé beaucoup plus de place à la question haïtiano-dominicaine dans sa meringue titrée « N ap koupe yo fache (rompre le lien d’amitié) ». Critiquant un racisme anti-noir des Dominicains, cette méringue, par une stratégie discursive de valorisation, met en exergue les apports d’Haïti dans les luttes pour la liberté et le respect des peuples. Vwadèzil chante sans ambages que « nous sommes l’oxygène de la race noire (sic) ». Ce cas présent ne doit pas en être un de plus. Ce, à partir du 1er octobre 2012. Sur la base de ces principes fondamentaux de la Doctrine de l’Eglise, Monsieur le Cardinal, je vous rappelle ce que devrait être votre travail en tant que pasteur de l’Eglise qui a pour mission de rassembler le peuple de Dieu, pas de le diviser ; et vous ne devriez pas avoir autre préférence que celle pour les plus démunis, les oubliés, les sans-voix, les exclus de la société, ceux qui sont objets de persécution. Monsieur le Cardinal, Comme pasteur, ayant pour obligation essentielle d’œuvrer pour le salut des âmes, vous soutenez une décision de la Cour constitutionnelle de la République Dominicaine qui dénationalise des centaines de milliers de Dominicaines et Dominicains, et efface ainsi leur existence citoyenne en les dépourvoyant de leur identité légale. Des gens dont l’unique crime commis est d’avoir pris naissance en République Dominicaine, de parents migrants en situation irrégulière.

" elseif id=1 then tp="

Autre point accepté unanimement, c’est « la nécessité d’amender la Constitution ». A cette fin, une commission multipartite sera formée dans le but de déterminer les articles à retoucher. Tous sont d’accord pour « un retrait ordonné » de la Mission des Nations Unies de stabilisation d’Haïti (Minustah), pour la décentralisation du budget et une séparation effective des 3 pouvoirs (exécutif, législatif et judiciaire), sans empiètement de l’un sur l’autre. Seigneur, aie pitié ! Dieu, aie pitié de Son Eminence le Cardinal Nicolas de Jésus López Rodriguez qui ne sait pas ce qu’il fait. Chacune d’entre elles avoisine la somme de 11 mille dollars américains, selon Michèle Duvivier Pierre Louis. Raison d’être du projet L’initiative de construire des habitations à Ti-BouKan est apparue suite au séisme du 12 janvier 2010 qui a détruit et endommagé la majeure partie des maisons de la population vulnérable de la zone. Dans le cadre de la phase pilote de ce projet de logement post-séisme, les clés de 150 maisons ont été remises à des familles bénéficiaires entre 2011 et 2012. Et les employeurs et employés ne sauraient y déroger, si on s’appuie sur l’article 3 de la loi de 2009, stipulant que « tout accord, passé entre l’employeur et le travailleur, sur une base inférieure au salaire minimum, est considéré nul et de nul effet ». Protestant contre les recommandations du rapport du Css, des centaines d’ouvrières et d’ouvriers ont investi le macadam pour réclamer un salaire minimum journalier de 500.00 gourdes. Par la suite, certains ont été tout bonnement révoqués par les patrons. Mis en œuvre par l’Iteca, ce projet, qui vise au total la construction de 1700 maisons, est financé conjointement par Développement et paix et l’Agence canadienne de développement international (Acdi). Au-delà du logement Une représentante des familles bénéficiaires, Christina Derat, appelle toutes les institutions intéressées à la problématique du logement à apporter leur soutien pour permettre aux autres familles victimes lors du séisme d’avoir aussi accès à une maison décente. Elle encourage, entre autres, la création d’écoles, de centres de santé ainsi qu’un accès à l’eau potable dans toute la communauté.

" elseif id=2 then tp="

Au cas où le président ne prendrait aucune mesure pour satisfaire les revendications des employés et cadres de la radio, il « n’a qu’une seule option : révoquer tous les employés qui ne veulent pas travailler avec Harrisson Ernest », avertit-il. Exercer ce type d’activités dans un pays comme Haïti, où l’environnement institutionnel est dysfonctionnel et l’impunité règne, comporte des risques très élevés et pourrait être la cause ce double assassinat. Trois jours avant le double assassinat, le Réseau national de défense des droits humains (RNDDH), organisation membre de la POHDH, avait publié un rapport critique sur la situation des droits humains en Haïti à la veille de la rencontre du Président haïtien avec son homologue américain. Choqué par cet assassinat, Karim Lahidji, président de la FIDH, a appelé à ce que « toute la lumière soit faite, dans un contexte de stigmatisation accrue des défenseurs des droits de l’Homme ». « Nous appelons les autorités haïtiennes à mener une enquête indépendante et à prendre toutes les mesures nécessaires pour déterminer les circonstances de la mort de Daniel Dorsinvil, qui dénonçait la corruption des organes de l’État haïtien. Cette entente ramène à un partage du pouvoir, c’est-à-dire à la participation éventuelle de représentants d’autres partis dans l’actuelle équipe gouvernementale, mais elle ne fait pas l’unanimité. Six partis politiques désapprouvent cette première entente. Lamartinière, Bois Verna- P-A-P- tél. : tel : 28 13 00 14- 6h PM- Entrée libre www.institutfrancaishaiti.org Mercredi 5 février-Exposition Restaurant Chez Le Portuguais : Expo-Vernissage, dans le cadre du mois de l’Histoire des Noirs- 4128 boul. Saint-Laurent, Montréal (Quebec)- tél : 514-237-8290-18-20h- Entrée gratuite www.jeandavidprophete.com https://www.facebook.com/events/725... Mercredi 5 février-Cinéma Fokal : Projection de quatre films d’Arnold Antonin sur la dictature- 143, Ave Christophe- PAP- 14h à 18 h Vendredi 7 février 2014-Cinéma Institut français d’Haïti : Projection du documentaire « Mozart noir à Cuba » de Stéphanie et Steve Jame, dans le cadre du Festival Muestra Caribe (du 6 au 13 février)- 99, Av. Le couple a été abattu dans le quartier de Canapé Vert de la capitale haïtienne, Port-au-Prince. Selon les organisations des droits humains haïtiennes, Daniel Dorsinvil aurait reçu une balle en plein cœur et sa femme cinq balles. Né à La Vallée de Jacmel, le 29 novembre 1958, Chibly Langlois a été ordonné prêtre, le 22 septembre 1991, pour le diocèse de Jacmel / Sud-Est, par Mgr Hubert Constant, son prédécesseur au diocèse de Fort Liberté, où il a été nommé évêque, le 8 avril 2004, par le pape Jean-Paul II.

" elseif id=3 then tp="

Christ, aie pitié ! Seigneur, aie pitié ! Dieu, aie pitié de Son Eminence le Cardinal Nicolas de Jésus López Rodriguez qui ne sait pas ce qu’il fait. Accueillant des élèves de la classe préscolaire à la 9e année fondamentale, cette école congréganiste ne dispose pas de bibliothèque. Depuis avril 2013, le centre culturel « PyePoudre » apporte, tous les vendredis, des livres pour enrichir les connaissances de ces écolières et écoliers. Les structures, qui offraient ce service de prêt à Cabaret, seraient fermées, à cause des dégâts considérables enregistrés suite au tremblement de terre dévastateur du 12 janvier 2010. « J’aime lire. Nous devons déboucher sur une formation de niveau universitaire, de niveau professionnel. Fanmi lavalas, étant contre les ententes trouvées, a laissé la table des négociations au cours de la dernière journée des échanges le 12 février. P-au-P, 12 févr. 2014 [AlterPresse] --- Des ententes ont pu être trouvées entre l’exécutif haïtien et les 23 représentants de partis politiques, le mardi 11 février 2014, lors de la première journée de la deuxième phase du processus de dialogue inter-haïtien, organisé sous la médiation de la Conférence épiscopale (catholique romaine) d’Haïti (Ceh), observe AlterPresse. À la fin d’une journée de réflexion et d’échanges, qui a pris fin à 21:15 (heure locale = 4:15 gmt le 12 février 2014), les parties sont d’accord pour l’établissement d’ « un gouvernement d’ouverture, capable de créer un climat de confiance », afin d’organiser les prochaines élections sénatoriales (partielles) et des collectivités territoriales, a informé la Ceh. Le président de la Fhf, Yves Jean-Bart, ne semble, en tout cas, pas près de revenir sur sa position. Il a, d’ailleurs, mis fin, le samedi 8 février 2014, aux inscriptions pour le prochain championnat D1 de football, malgré les réticences des 7 clubs. « Yves Jean-Bart […] a pris cette décision dans le but exclusif de protéger certaines équipes, pour ses amis. Il prétend un souci de réforme pour rendre le football professionnel, mais c’est totalement faux », relève Mackenzie. Martelly et Desras continuent de s’opposer au sujet de la nomination des juges de la Cour supérieur des comptes et du contentieux administratif. Martelly aurait promis de publier huit des dix noms proposés en attendant une dernière vérification sur deux personnalités de la liste du Senat. Desras aurait refusé cette publication partielle de la liste. Sept indicateurs sont utilisés dans le cadre des enquêtes de Rsf : le niveau des exactions, l’étendue du pluralisme, l’indépendance des médias, l’environnement et l’autocensure, le cadre légal, la transparence et les infrastructures. Le rapport 2014 de Rsf, sur la liberté de la presse dans le monde, concerne 180 pays.

" elseif id=4 then tp="

Ils demandent aussi à Damas d’assumer ses responsabilités afin de mettre fin aux grossièretés de Harrisson Ernest à l’endroit des travailleurs et travailleuses de la Rnh. En ce sens, ils l’encourageaient à agir pour éviter que la Radio soit un lieu de discorde. LaFfusion des sociaux démocrates par la voix d’Edmonde Beauzile Supplice se dit contre les résultats trouvés dans le cadre des discussions. L’ex sénatrice Edmonde Beauzile estime qu’ils ont été pris dans « un piège » puisque seulement « 5 à 6 partis » formaient vraiment la véritable opposition et que tous les autres partis sur une liste de près d’une soixantaine étaient pro-gouvernementaux. A cette fin, une commission multipartite sera formée dans le but de déterminer les articles à retoucher. Tous sont d’accord pour « un retrait ordonné » de la Mission des Nations Unies de stabilisation d’Haïti (Minustah), pour la décentralisation du budget et une séparation effective des 3 pouvoirs (exécutif, législatif et judiciaire), sans empiètement de l’un sur l’autre. Dès qu’il s’agit de prendre le pouvoir, nous mettons de côté tout bon sens, toute cohérence et toute vision claire. Ajoutons immédiatement que la vision claire ne saurait signifier, comme on l’entend parfois, l’exclusion de la population qui parle créole. Déjà Edmond Paul écrivait en 1863, « Parler en créole pour exprimer une juste pensée vaudra toujours mieux que parler en beau français pour exprimer une pensée fausse [5]. » La vision claire à ce niveau doit s’articuler sur une stratégie économique intégrant toute la population et non un petit groupe. Ces manquements concernent la loi sur la fonction publique, font savoir les directeurs rapportant qu’Ernest prétendrait agir suivant les ordres du chef de l’Etat, Michel Martelly. Ernest a chassé, sans respect, de son bureau, la ministre de la communication par intérim Josette Darguste lors d’une visite d’inspection qu’elle effectuait à la Rnh, rapporte une lettre des employés de la radio, datée du 3 février. Tous sont d’accord pour « un retrait ordonné » de la Mission des Nations Unies de stabilisation d’Haïti (Minustah), pour la décentralisation du budget et une séparation effective des 3 pouvoirs (exécutif, législatif et judiciaire), sans empiètement de l’un sur l’autre. Pour la deuxième journée de discussions, ce mercredi 12 février 2014, les parties devront se pencher sur le dossier des élections.

" elseif id=5 then tp="

La tendance de ce rapport démontre qu’il y a « une dégradation importante de la situation » dans des pays, comme les États-Unis d’Amérique, classés 46e, et « une amélioration sensible » dans des pays, comme l’Équateur. Sept indicateurs sont utilisés dans le cadre des enquêtes de Rsf : le niveau des exactions, l’étendue du pluralisme, l’indépendance des médias, l’environnement et l’autocensure, le cadre légal, la transparence et les infrastructures. A cette fin, une commission multipartite sera formée dans le but de déterminer les articles à retoucher. Ils demandent aussi à Damas d’assumer ses responsabilités afin de mettre fin aux grossièretés de Harrisson Ernest à l’endroit des travailleurs et travailleuses de la Rnh. En ce sens, ils l’encourageaient à agir pour éviter que la Radio soit un lieu de discorde. Les directeurs ont souligné, dans une lettre, des manquements administratifs de l’ancien directeur général adjoint de la Rnh devenu directeur général à la place de Joseph Damas. Entre-temps, la Fhf serait disposée à rencontrer, à une date non précisée, les 6 clubs contestataires. Avec une éventuelle absence de 6 équipes dans la prochaine compétition nationale D1 de football, est-ce que la fédération sera en mesure d’assumer sa décision jusqu’au bout pour la nouvelle saison ? [jep kft rc apr 11/02/2014 10:15]P-au-P, 14 févr. 2014 [AlterPresse] --- Alors que les employés et directeurs de diverses sections de la Radio nationale d’Haïti (Rnh) exigent, depuis quelque temps, le départ de leur directeur général adjoint, Harrisson Ernest, le chef de l’Etat Michel Martelly vient de le nommer directeur général de cette institution étatique. Ces employés et directeurs, en grogne, réitèrent leur position de continuer la mobilisation pour le départ du nouveau nommé dont le comportement irrespectueux affiché envers eux, aurait rendu toute collaboration impossible. Les protestataires disent ne pas comprendre la réaction de Martelly dans ce dossier. Le silence des autorités étatiques sur « cette vague de révocation, infernale et injuste » est inexpliqué, selon la Pohdh. La plateforme rappelle que le travail n’est pas une faveur, ni une grâce, encore moins un avantage particulier. « Le travail est un trait spécifique de l’espèce humaine et une condition nécessaire à tous les espaces sociaux », droit que l’État a pour obligation de garantir à toutes les citoyennes et à tous les citoyens sans exception.

" elseif id=6 then tp="

Desras aurait refusé cette publication partielle de la liste. La signature de l’accord est reportée à demain, samedi 15 février selon la Conférence épiscopale, médiatrice du dialogue. [jep kft rc apr 23/01/2014 9:25]Dans une note, portant la signature du secrétaire général de la Fhf, Carlo Marcelin, en date du 7 février 2014, la fédération a convié « les clubs, dûment inscrits pour prendre part au championnat national de première division, à une importante séance de travail le lundi 10 février (2014) avant de participer au séminaire qu’animeront, ce mardi 11 février au Centre FIFA Goal (Croix-des-Bouquets), deux experts étrangers ». La séance de travail du 10 février 2014, à laquelle ont pris part 11 clubs, n’a abouti à aucune voie de sortie, la Fhf continuant de s’arc-bouter à sa position de faire jouer le prochain championnat D1 de football à 16 équipes et les 6 clubs contestataires refusant de se plier à cette disposition qu’ils qualifient d’ « arbitraire et anti-sportive ». Le championnat pourra-t-il se faire avec 9 équipes seulement ? En réalité, Martelly, en mettant sa clientèle dans les rues après les résultats du premier tour des élections du 28 novembre 2010, a manifesté une meilleure compréhension des principes d’agitation qui sont l’abc de la lutte politique. Il a affiché une capacité d’acteur dans la tragicomédie mise en scène par le duvaliérisme sanguinaire. Dans une note, portant la signature du secrétaire général de la Fhf, Carlo Marcelin, en date du 7 février 2014, la fédération a convié « les clubs, dûment inscrits pour prendre part au championnat national de première division, à une importante séance de travail le lundi 10 février (2014) avant de participer au séminaire qu’animeront, ce mardi 11 février au Centre FIFA Goal (Croix-des-Bouquets), deux experts étrangers ». La séance de travail du 10 février 2014, à laquelle ont pris part 11 clubs, n’a abouti à aucune voie de sortie, la Fhf continuant de s’arc-bouter à sa position de faire jouer le prochain championnat D1 de football à 16 équipes et les 6 clubs contestataires refusant de se plier à cette disposition qu’ils qualifient d’ « arbitraire et anti-sportive ». Le championnat pourra-t-il se faire avec 9 équipes seulement ? Nous nous arrêtons ici aux aspects les plus criants de cette dérive conduisant à un sectarisme dangereux pour montrer que la gouvernance mérite une réflexion en soi et qu’il ne s’agit pas d’une futilité. Citons à titre d’exemples : 1. La nomination illégale par le Président Martelly de 10 membres de la Cour Supérieure des Comptes et du Contentieux Administratif (CSC/CA) 2.

" elseif id=7 then tp="

P-au-P, 17 févr. 2014 [AlterPresse] --- La république caribéenne d’Haïti est classée 47e mondiale, en ce qui a trait à la liberté de la Presse dans le monde, selon le dernier rapport de Reporters sans frontières (Rsf) dont a pris connaissance AlterPresse. Cette position constitue une avancée de 2 places, pour le pays qui était classé 49e dans le rapport de 2013. Cette position constitue une avancée de 2 places, pour le pays qui était classé 49e dans le rapport de 2013. Elle a été sévèrement critiquée par des organismes nationaux et internationaux, pour son caractère raciste, discriminatoire, anti-démocratique, et aussi parce qu’elle veut retirer des droits acquis et viole le principe universel de la non-rétroactivité des lois. Mais, si l’on suit bien l’actualité en République Dominicaine et les débats en cours, il n’y a pas de contradiction, sinon une division de tâches pour faire avaler la pilule, rendre confus ceux et celles qui ne connaissent pas bien la complexité de ce dossier. Selon le Catéchisme de l’Eglise catholique, au numéro 888 du chapitre troisième, vous avez « pour tâche première d’annoncer l’Évangile de Dieu à tous les hommes (PO 4), selon l’ordre du Seigneur (cf. Mc 16, 15) ». Au numéro 893, il est clair que vous avez une mission de sanctifier l’Église par votre prière et votre œuvre, « par le ministère de la parole et des sacrements (…) », par votre exemple, « non pas en faisant le seigneur à l’égard de ceux qui vous sont échus en partage, mais en devenant le modèle du troupeau ». Je veux terminer en utilisant les paroles que son Excellence, Mgr Guy Sansariq, Evêque auxiliaire de Brooklyn, vous a adressées sur le même sujet dans une lettre ouverte en date du 2 janvier de l’année en cours : « Malheureusement, l’impact social négatif que vous provoquez va causer beaucoup de tort à l’Eglise ». Seigneur, aie pitié ! Christ, aie pitié ! Etablies sur une surface de 41 mètres carrés, elles comprennent une salle à manger, deux chambres, une galerie ainsi que des latrines séparées. Un château d’eau d’une capacité de 1000 gallons permet de récupérer et de stocker des eaux pluviales pour la maison dont la toiture en tôle est fixée sur une charpente métallique. Des matériaux locaux ont été utilisés dans la construction de ces habitations, dont les parpaings, les tuiles, les portes, les fenêtres et les charpentes métalliques, grâce à une usine installée à Ti-Boukan par Iteca.

" elseif id=8 then tp="

Ce n’est pas pour la première fois que l’État haïtien capitule devant ses responsabilités historiques, au profit des intérêts économiques et politiques des groupes puissants qui le contrôlent. Déjà, la composition de la commission de négociations avait annoncé les couleurs. Dans l’agenda, figurent les questions de la quantité d’élections à organiser pour cette année 2014 (1 ou 2), d’amendement de la loi électorale et de la transformation du Collège transitoire du conseil électoral permanent en un Conseil électoral provisoire, avec de nouvelles personnalités. [srh kft gp apr 12/02/2014 11:50]Vous devriez vivre ce que vous sermonnez et ne pas vous comporter comme les pharisiens que Jésus avait sévèrement critiqués et comparés aux tombes blanchies qui, de l’extérieur, attirent la vue tandis qu’à l’intérieur elles ne sont que pourriture. Le position chancelante des autorités haïtiennes, dans le dossier de la dénationalisation des dominicains d’origine haïtienne, met aussi en danger les militants de droits humains qui ont osé élever la voix contre cette décision. Déjà, plusieurs des militants en RD sont sous menace et ont dû demander une protection spéciale de la part de la Commission Interaméricaine des Droits Humains. Jean Léopold Dominique et Jean-Claude Louissaint ont été tués, le 3 avril 2000, par des hommes armés à l’entrée de la station de radio. [srh kft rc apr 17/02/2014 1:25]De jeunes dominicains accusés de l’assassinat d’un sergent du CESFRONT à Dajabon, demandent la présence de journalistes pour se livrer aux autorités. Il s’est révélé, alors, urgent de « contenir » ces déplacements à l’intérieur de ces pays et de prévenir d’éventuels flux migratoires. P-au-P, 17 févr. 2014 [AlterPresse] --- La république caribéenne d’Haïti est classée 47e mondiale, en ce qui a trait à la liberté de la Presse dans le monde, selon le dernier rapport de Reporters sans frontières (Rsf) dont a pris connaissance AlterPresse. Le dimanche 23 février 2014, dans la Basilique de Saint-Pierre, le Pape François célèbrera la messe, en compagnie des 19 nouveaux cardinaux. Le lundi 24 février, le pape François recevra, en audience privée, le président de la république, Joseph Michel Martelly, à la tête d’une délégation de 10 personnes, lit-on dans le document de la nonciature apostolique en Haïti.

" elseif id=9 then tp="

Il a, d’ailleurs, mis fin, le samedi 8 février 2014, aux inscriptions pour le prochain championnat D1 de football, malgré les réticences des 7 clubs. « Yves Jean-Bart […] a pris cette décision dans le but exclusif de protéger certaines équipes, pour ses amis. Il prétend un souci de réforme pour rendre le football professionnel, mais c’est totalement faux », relève Mackenzie. L’incertitude plane quant au déroulement de la prochaine saison de football en Haïti, parce que les décisions de Yves Jean-Bart ne s’appuient pas sur la loi, ni sur aucun règlement, les clubs estimant qu’ils sont victimes, ajoute Mackenzie. Les protestataires avaient exigé à Joseph Damas, ex-directeur général, de prendre des mesures contre ce « super homme » qui, d’après eux, ne respecte pas les employés et les cadres de l’institution, dans une lettre en date du 3 février 2014. Ils demandent aussi à Damas d’assumer ses responsabilités afin de mettre fin aux grossièretés de Harrisson Ernest à l’endroit des travailleurs et travailleuses de la Rnh. Les projets en Haïti seront mis en œuvre en collaboration avec la direction de la protection civile (Dpc) haïtienne, la Croix rouge, les branches nationales de l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (Unesco) et du programme des Nations unies pour le développement (Pnud). [srh kft rc apr 05/02/2014 11:20]Au cas où le président ne prendrait aucune mesure pour satisfaire les revendications des employés et cadres de la radio, il « n’a qu’une seule option : révoquer tous les employés qui ne veulent pas travailler avec Harrisson Ernest », avertit-il. Les protestataires disent ne pas comprendre la réaction de Martelly dans ce dossier. Le jeudi 13 février 2014, Harrisson Ernest a été nommé directeur général de la Rnh par la présidence en dépit du mouvement enclenché contre lui par plus d’une quarantaine d’employés de la Rnh et des directeurs éducatif et culturel, technique, administratif ainsi que ceux de l’informatique, de la production, de la programmation et des sports. « Nous ne pouvons plus travailler avec Harrisson Ernest. Nous restons mobilisés. Haïti va mal et est condamnée à être l’ombre d’elle-même tant qu’elle sera dirigée par un gouvernement coulé dans un tel moule et au service des puissances étrangères. La folie des grandeurs Les manifestations du déficit de gouvernance sont multiples. En ce sens, ils l’encourageaient à agir pour éviter que la Radio soit un lieu de discorde. Quand ces faits sont d’ordre religieux, ils peuvent revêtir un sens particulier, eu égard à la place qu’occupe la religion dans le cœur des Haïtiens. A côté des églises qui pullulent, partout dans le pays se lisent des paroles ou s’érigent des symboles se référant au religieux, s’agit-il de versets bibliques écrits à l’entrée des maisons ou placés à l’enseigne des boutiques, des images de Jésus ou de saints bariolant les tap-taps et les autobus, ou des vèvès tracés dans des carrefours ou dans d’autres lieux. Pour comprendre toute la portée du choix de Monseigneur Langlois comme premier cardinal haïtien, il faut le placer dans ce contexte.

" elseif id=10 then tp="

Mais ils ne veulent pas faire de compromis, encore moins des compromissions, qui viendront les hanter un jour plutôt proche car la colère de la jeunesse monte. Un gouvernement d’ouverture, le respect de la séparation des pouvoirs, le retrait ordonné de la Mission onusienne de stabilisation, l’organisation d’une seule élection pour l’année 2014, l’amendement de la loi électorale, la transformation du Collège transitoire du conseil électoral permanent (Ctcep) en un conseil électoral provisoire (Cep) et la nécessité de l’amendement de la constitution haïtienne, sont les principaux points de cet accord. Les membres des trois pouvoirs (Exécutif, Législatif et Judiciaire) ont 10 jours à partir de la signature de l’accord, pour s’entendre sur les changements à apporter, pour la transformation du Ctcep en un Cep tout court. Pourtant, dès la création de cet ordre religieux, des missionnaires comme le Père Mario Serrano ont toujours été au soutien des plus nécessiteux, des oubliés de la société, des personnes sans domicile, des maltraités, et ceci dans les lieux où d’autres n’osent pas arriver. J’espère que Notre Pape, jésuite come Père Serrano, prête l’oreille à ce qui se passe. Par Edner Fils Décime P-au-P, 15 fév. 2014 [AlterPresse] --- Plusieurs groupes musicaux haïtiens abordent le thème des relations entre Haïti et la République Dominicaine, dans leurs productions à l’occasion des festivités carnavalesques 2014, observe l’agence en ligne AlterPresse. Gérard Janvier Fils, réitère sa décision de contacter d’autres instances du football, dans le cas où la situation ne s’améliore pas, afin de résoudre la crise. Entre-temps, la Fhf serait disposée à rencontrer, à une date non précisée, les 6 clubs contestataires. Avec une éventuelle absence de 6 équipes dans la prochaine compétition nationale D1 de football, est-ce que la fédération sera en mesure d’assumer sa décision jusqu’au bout pour la nouvelle saison ? A noter que, depuis 1996, avec la création de la Commission Mixte haitiano-dominicaine, ces sujets se trouvaient sur la liste des dossiers à discuter entre les deux pays, mais, d’un côté comme de l’autre, les autorités n’en ont jamais fait cas. L’affaire brûlante de l’arrêt CT 168-13 a été l’occasion de retirer ces dossiers des tiroirs, pour pouvoir mieux noyer le problème central et, du même coup, le banaliser. La Pohdh « exhorte le Css à retourner sur sa décision, visant à fixer le salaire plancher, en dehors de la loi, et sur sa lecture tronquée relative à l’empiricité exacte du social et de l’économique du pays », dans une position, rendue publique le 6 février 2014 et dont AlterPresse a obtenue une copie.

" elseif id=11 then tp="

Né à La Vallée de Jacmel, le 29 novembre 1958, Chibly Langlois a été ordonné prêtre, le 22 septembre 1991, pour le diocèse de Jacmel / Sud-Est, par Mgr Hubert Constant, son prédécesseur au diocèse de Fort Liberté, où il a été nommé évêque, le 8 avril 2004, par le pape Jean-Paul II. Depuis le 15 août 2011, il assure la fonction d’évêque des Cayes (Sud), suite à une élection qui s’était tenue à l’occasion de la dernière assemblée plénière du clergé catholique, au cours de laquelle il avait obtenu un mandat de trois ans, et remplit la fonction de président de la Ceh. En attendant les cérémonies d’installation, de remise des insignes à Rome (annoncées pour le 22 février 2014), au gouvernement du Vatican, il ne devrait pas y avoir de changement à la direction de la Ceh en Haïti, dont Langlois assure la fonction de président depuis fin 2011. La présidente de la Fondation Connaissance et liberté (Fokal), l’ex première ministre Michèle Pierre-Louis, qui a conduit la cérémonie de remise des clés, souhaite que cet effort de solidarité serve de modèles à d’autres communautés. « Ce projet est un modèle de participation communautaire et un bel exemple de ce qui peut être accompli grâce à la détermination de partenariats entre la population, les partenaires locaux et internationaux ainsi que le gouvernement d’Haïti », estime le chargé d’affaires a. i. du Canada, Gilles Rivard. Il salue, dans l’exécution du projet, le type d’approche privilégiée qui serait adaptée aux besoins prioritaires de la population et aux réalités du contexte rural haïtien pour atteindre des résultats durables. Des maisons-modèles de reconstruction Ce projet de construction met en œuvre l’utilisation d’une nouvelle technologie de construction alignant rapidité, fiabilité et modicité des coûts, fait valoir la présidente du conseil d’administration de l’Iteca, Ketty Paquiot. En même temps, la CoE-H exprime aussi ses préoccupations sur la croissance des cas d’impunité dans le pays et demande que toutes les mesures nécessaires de sécurité soient garanties en faveur des collaborateurs des organisations de droits humains ainsi que leurs familles. Ce qui est la responsabilité des instances juridiques et policières. www.coordinationeuropehaiti.eu Pour la Coordination Europe-Haïti, Evert-Jan Brouwer Political Adviser ………… * La Coordination Europe-Haïti (CoE-H) est un réseau d’Organisations non gouvernementales (Ong) et d’associations de la société civile, travaillant avec Haïti, en contact direct avec leurs Ong partenaires haïtiens et associations civiles.

" elseif id=12 then tp="

La signature d’un accord, prévue le 15 février 2014, a été reportée sine die, en raison de la publication, partielle, par l’exécutif de la liste des conseillers de la cour des comptes élus depuis 5 mois par le sénat, dont c’est la prérogative constitutionnelle. D’aucuns pensent que le nouveau Cardinal Chibly Langlois pourrait focaliser l’attention sur Haïti, spécialement sur l’église catholique romaine en Haïti, dont les réalités, besoins et défis se révèlent de plus en plus pressants. [jep kft gp apr 17/02/2014 00:20]Vous devriez vivre ce que vous sermonnez et ne pas vous comporter comme les pharisiens que Jésus avait sévèrement critiqués et comparés aux tombes blanchies qui, de l’extérieur, attirent la vue tandis qu’à l’intérieur elles ne sont que pourriture. Eminentissimum ac Reverendissimum Dominum, Quel témoignage pouvez-vous donner au peuple de Dieu avec cette posture, semblable à celle des activistes politiques malformés, malintentionnés et malveillants, qui ne respectent aucune norme en matière des droits humains ? Primat d’Amérique, Dans le n°47 du second chapitre de la Constitution Sacrosanctum Concilium, préparée par le Concile Vatican II, sur le Saint Mystère de l’Eucharistie, il est clair que le sacrifice eucharistique du Corps et du Sang du Christ est « sacrement de pitié, signe d’unité, lien de la charité, banquet pascal (...). La messe est un moment spécial et de rencontre intime entre les fidèles et Dieu. La signature de l’accord est reportée à demain, samedi 15 février selon la Conférence épiscopale, médiatrice du dialogue. Un gouvernement d’ouverture, le respect de la séparation des pouvoirs, le retrait ordonné de la Mission onusienne de stabilisation, l’organisation d’une seule élection pour l’année 2014, l’amendement de la loi électorale, la transformation du Collège transitoire du conseil électoral permanent (Ctcep) en un conseil électoral provisoire (Cep) et la nécessité de l’amendement de la constitution haïtienne, sont les principaux points de cet accord. L’assassinat de Tevnor Gauthier relance le débat sur le désarmement. Les organismes de défense des droits humains, les organisations paysannes pressent l’administration politique actuelle de prendre les dispositions nécessaires pour enrayer la détention illégale d’armes à feu, notamment au Plateau central. Maryse Narcisse, qui représente le parti Fanmi lavalas dans cette initiative de dialogue. Fanmi Lavalas demande également un « nouveau conseil électoral ». Autre point accepté unanimement, c’est « la nécessité d’amender la Constitution ».

" elseif id=13 then tp="

Elle encourage, entre autres, la création d’écoles, de centres de santé ainsi qu’un accès à l’eau potable dans toute la communauté. Etaient également présents à cette cérémonie diverses personnalités comme le député de la circonscription de Gressier, Jean- Ronald Oscar, le directeur de la division logement de l’Unité de construction de logements et de bâtiments publics (Uclbp), David Odnel, et la co-fondatrice de l’Iteca, l’ex première ministre Claudette Werleigh. La dépréciation de la gourde par rapport au dollar étasunien (Ndlr : US $ 1.00 = 45.00 gourdes ; 1 euro = 63.00 gourdes aujourd’hui), en particulier, et aux autres devises étrangères, en général, l’inflation sans cesse croissante des produits de première nécessité, les tarifs du transport public, le prix des loyers, la situation chronique des employés de maison, sont des facteurs qui n’ont pas été pris en compte par le Css dans son rapport sur la fixation de salaire. La tendance de ce rapport démontre qu’il y a « une dégradation importante de la situation » dans des pays, comme les États-Unis d’Amérique, classés 46e, et « une amélioration sensible » dans des pays, comme l’Équateur. Il n’y a pas d’atmosphère pour une entente avec lui », soutient, pour sa part, le directeur administratif de la Rnh, Harlem Michel. Les protestataires avaient exigé à Joseph Damas, ex-directeur général, de prendre des mesures contre ce « super homme » qui, d’après eux, ne respecte pas les employés et les cadres de l’institution, dans une lettre en date du 3 février 2014. Ils demandent aussi à Damas d’assumer ses responsabilités afin de mettre fin aux grossièretés de Harrisson Ernest à l’endroit des travailleurs et travailleuses de la Rnh. Amen ! Sincèrement Vôtre, 7 février 2014 ..................... Autre point accepté unanimement, c’est « la nécessité d’amender la Constitution ». Car, à plusieurs reprises, le président de la fédération Yves Jean-Bart a exercé des pressions sur les clubs pour les inciter à jouer le championnat avec 16 équipes », indique à AlterPresse Roger Mackenzie, l’un des membres de la Fhf. La lutte continue », lance-t-il. Pourquoi ne vous mettez-vous pas à défendre la voix du Vatican à l’ONU qui est menacée par des forces puissantes qui tentent de la réduire au silence ? Je veux terminer en utilisant les paroles que son Excellence, Mgr Guy Sansariq, Evêque auxiliaire de Brooklyn, vous a adressées sur le même sujet dans une lettre ouverte en date du 2 janvier de l’année en cours : « Malheureusement, l’impact social négatif que vous provoquez va causer beaucoup de tort à l’Eglise ». Seigneur, aie pitié !

" elseif id=14 then tp="

Cette place est actuellement occupée par l’Italie. La tendance de ce rapport démontre qu’il y a « une dégradation importante de la situation » dans des pays, comme les États-Unis d’Amérique, classés 46e, et « une amélioration sensible » dans des pays, comme l’Équateur. Sept indicateurs sont utilisés dans le cadre des enquêtes de Rsf : le niveau des exactions, l’étendue du pluralisme, l’indépendance des médias, l’environnement et l’autocensure, le cadre légal, la transparence et les infrastructures. Ce dernier critique le chambardement opéré par Ernest dans les différentes directions de la Radio notamment celles de la culture, l’informatique, la technique et l’administration. [emb kft gp apr 14/02/2014 15 :30]Il faut maintenir une position ferme et constante sur cette question, sinon nous risquons de confondre les organisations qui se sont montrées solidaires de cette cause et, du même coup, perdre cette grande mobilisation mondiale contre le racisme, la xénophobie et l’apatridie de milliers de personnes en République Dominicaine. Le position chancelante des autorités haïtiennes, dans le dossier de la dénationalisation des dominicains d’origine haïtienne, met aussi en danger les militants de droits humains qui ont osé élever la voix contre cette décision. Déjà, plusieurs des militants en RD sont sous menace et ont dû demander une protection spéciale de la part de la Commission Interaméricaine des Droits Humains. Exercer ce type d’activités dans un pays comme Haïti, où l’environnement institutionnel est dysfonctionnel et l’impunité règne, comporte des risques très élevés et pourrait être la cause ce double assassinat. Trois jours avant le double assassinat, le Réseau national de défense des droits humains (RNDDH), organisation membre de la POHDH, avait publié un rapport critique sur la situation des droits humains en Haïti à la veille de la rencontre du Président haïtien avec son homologue américain. Choqué par cet assassinat, Karim Lahidji, président de la FIDH, a appelé à ce que « toute la lumière soit faite, dans un contexte de stigmatisation accrue des défenseurs des droits de l’Homme ». « Nous appelons les autorités haïtiennes à mener une enquête indépendante et à prendre toutes les mesures nécessaires pour déterminer les circonstances de la mort de Daniel Dorsinvil, qui dénonçait la corruption des organes de l’État haïtien.

" elseif id=15 then tp="

Chibly Langlois, âgé de 55 ans, a été nommé premier cardinal d’Haïti, par le pape François, le dimanche 12 janvier 2014, date marquant le quatrième anniversaire du tremblement de terre du 12 janvier 2010. Récemment, plusieurs défenseurs des droits humains ont reconnus être victimes de menaces et d’attaques. La Commission Interaméricaine des Droits de l’Homme (CIDH) a émis, en octobre 2012 et novembre 2013, des mesures conservatoires en faveur des avocats Mario Joseph et Patrick Florvilus, exigeant de l’Etat haïtien qu’il adopte les mesures de protection nécessaires pour garantir la vie et l’intégrité physique des avocats. En accord avec la Déclaration sur les défenseurs des droits de l’Homme de l’ONU de 1998, les autorités en Haïti ont le devoir d’assurer la protection des défenseurs des droits humains et de mener à terme les enquêtes concernant les attaques à leur encontre et envoyer les coupables devant la justice. Amen ! Sincèrement Vôtre, 7 février 2014 ..................... Postures nationalistes, patriotiques Le groupe Vwadèzil (Voix des Iles) est l’un des rares – parmi ceux écoutés par AlterPresse - ayant accordé beaucoup plus de place à la question haïtiano-dominicaine dans sa meringue titrée « N ap koupe yo fache (rompre le lien d’amitié) ». Critiquant un racisme anti-noir des Dominicains, cette méringue, par une stratégie discursive de valorisation, met en exergue les apports d’Haïti dans les luttes pour la liberté et le respect des peuples. Vwadèzil chante sans ambages que « nous sommes l’oxygène de la race noire (sic) ». Parmi ces partis, on retrouve celui de l’ancien président Jean-Bertrand Aristide Fanmi lavalas, la Fusion des Socio-démocrates présidée par l’ancienne sénatrice Edmonde Supplice Beauzile, Kontra pèp la (Contrat du peuple) du sénateur des Nippes (une partie du Sud-Ouest) Jean William Jeanty et Lavni (L’avenir). « Nous sommes pour un autre gouvernement », ce qui suppose le départ de l’actuel premier ministre Laurent Lamothe, avait déclaré à la presse, dans l’après-midi du 11 février, Dre. Désormais, il sera difficile de faire comprendre, au monde entier, ce qui est en train de se passer, car, entretemps, les deux gouvernements ont introduit un ensemble de confusions que la RD est en train d’exploiter avec une contre-campagne internationale de relations publiques très agressive. Il ne suffit pas de mentionner, du bout des lèvres, la question de l’arrêt CT 168-13 et l’apatridie qu’il engendre dans des assemblées internationales comme à l’Organisation des États Américains (Oea) à Washington, où le président Martelly est intervenu la semaine écoulée ! Il faut maintenir une position ferme et constante sur cette question, sinon nous risquons de confondre les organisations qui se sont montrées solidaires de cette cause et, du même coup, perdre cette grande mobilisation mondiale contre le racisme, la xénophobie et l’apatridie de milliers de personnes en République Dominicaine.

" elseif id=16 then tp="

Des « groupes solidaires » composés de 7 à 14 familles ont été constitués par Iteca en vue de leur participation dans la construction de ces maisons notamment pour le transport des graviers et autres matériaux. En vue de favoriser l’entraide et la solidarité, les clés de ces maisons ne sont remises à leurs propriétaires qu’après l’achèvement des constructions pour tout un groupe. Pareil pour Tony Mix, qui appelle au lynchage de Dominicains, alors que l’un de ses sponsors n’est autre qu’une marque dominicaine. Comme quoi, l’argent n’a pas d’odeur ? [efd apr 15/02/2014 14:28]Car, à plusieurs reprises, le président de la fédération Yves Jean-Bart a exercé des pressions sur les clubs pour les inciter à jouer le championnat avec 16 équipes », indique à AlterPresse Roger Mackenzie, l’un des membres de la Fhf. Dans une note, portant la signature du secrétaire général de la Fhf, Carlo Marcelin, en date du 7 février 2014, la fédération a convié « les clubs, dûment inscrits pour prendre part au championnat national de première division, à une importante séance de travail le lundi 10 février (2014) avant de participer au séminaire qu’animeront, ce mardi 11 février au Centre FIFA Goal (Croix-des-Bouquets), deux experts étrangers ». Au point que, sous couvert de réconciliation nationale, ce dernier s’est présenté en grande pompe aux Gonaïves le 1er janvier 2014 avec Jean-Claude Duvalier et Prosper Avril à ses côtés. Comble de la provocation, il y avait en arrière-plan une banderole rouge portant l’inscription « Mouvement des Jeunes Duvaliéristes Indépendants (MJDI) – Tèt kale tou wòz ». De l’aberration duvaliériste à l’aberration Martelly, toute la détresse du monde s’abat sur Haïti. Simple opportunisme polémique ou endossement de la campagne du Collectif 4 décembre appelant au boycott des produits dominicains ? En polémique avec Djakout depuis près de 15 ans, le groupe Compas T-Vice réplique en évoquant l’hypocrisie des musiciens rivaux. Simple opportunisme polémique ou endossement de la campagne du Collectif 4 décembre appelant au boycott des produits dominicains ? Pareil pour Tony Mix, qui appelle au lynchage de Dominicains, alors que l’un de ses sponsors n’est autre qu’une marque dominicaine.

" elseif id=17 then tp="

Monsieur le Cardinal, Comme pasteur, ayant pour obligation essentielle d’œuvrer pour le salut des âmes, vous soutenez une décision de la Cour constitutionnelle de la République Dominicaine qui dénationalise des centaines de milliers de Dominicaines et Dominicains, et efface ainsi leur existence citoyenne en les dépourvoyant de leur identité légale. Des gens dont l’unique crime commis est d’avoir pris naissance en République Dominicaine, de parents migrants en situation irrégulière. L’unique pays qu’ils connaissent est la République Dominicaine ; l’unique langue qu’ils parlent est l’espagnol (dominicain). Depuis avril 2013, le centre culturel « PyePoudre » apporte, tous les vendredis, des livres pour enrichir les connaissances de ces écolières et écoliers. Le président de la Fhf, Yves Jean-Bart, ne semble, en tout cas, pas près de revenir sur sa position. Il a, d’ailleurs, mis fin, le samedi 8 février 2014, aux inscriptions pour le prochain championnat D1 de football, malgré les réticences des 7 clubs. « Yves Jean-Bart […] a pris cette décision dans le but exclusif de protéger certaines équipes, pour ses amis. Un gouvernement d’ouverture, le respect de la séparation des pouvoirs, le retrait ordonné de la Mission onusienne de stabilisation, l’organisation d’une seule élection pour l’année 2014, l’amendement de la loi électorale, la transformation du Collège transitoire du conseil électoral permanent (Ctcep) en un conseil électoral provisoire (Cep) et la nécessité de l’amendement de la constitution haïtienne, sont les principaux points de cet accord. Les membres des trois pouvoirs (Exécutif, Législatif et Judiciaire) ont 10 jours à partir de la signature de l’accord, pour s’entendre sur les changements à apporter, pour la transformation du Ctcep en un Cep tout court. Martelly et Desras continuent de s’opposer au sujet de la nomination des juges de la Cour supérieur des comptes et du contentieux administratif. Martelly aurait promis de publier huit des dix noms proposés en attendant une dernière vérification sur deux personnalités de la liste du Senat. Une décision inique que nos universitaires à coup d’arguments et de références légales tirés de la constitution dominicaine elle-même, et de la charte de la cour inter-américaine des droits de l’Homme ont vite fait de montrer le caractère scélérat. Par Roody Edmé * Spécial pour AlterPresse Le référendum sur la nouvelle Constitution égyptienne, déroulée en ce mois de janvier 2014, en Egypte, avec une participation massive de la population, est, sans nul doute, un bon point pour le général Abdel Fattah Saeed Hussein Khalil el- Sisi, qui tient, à distance, les rênes du pouvoir.

" elseif id=18 then tp="

[jep kft gp apr 17/02/2014 00:20]L’incertitude plane quant au déroulement de la prochaine saison de football en Haïti, parce que les décisions de Yves Jean-Bart ne s’appuient pas sur la loi, ni sur aucun règlement, les clubs estimant qu’ils sont victimes, ajoute Mackenzie. La Fhf porte un préjudice moral aux clubs, qui ont passé une année à dépenser de l’argent pour se maintenir en première division, alors que le président Jean Bart décide qu’aucune équipe ne descendra en 2e division. La tendance de ce rapport démontre qu’il y a « une dégradation importante de la situation » dans des pays, comme les États-Unis d’Amérique, classés 46e, et « une amélioration sensible » dans des pays, comme l’Équateur. Sept indicateurs sont utilisés dans le cadre des enquêtes de Rsf : le niveau des exactions, l’étendue du pluralisme, l’indépendance des médias, l’environnement et l’autocensure, le cadre légal, la transparence et les infrastructures. Le rapport 2014 de Rsf, sur la liberté de la presse dans le monde, concerne 180 pays. Ce dernier critique le chambardement opéré par Ernest dans les différentes directions de la Radio notamment celles de la culture, l’informatique, la technique et l’administration. [emb kft gp apr 14/02/2014 15 :30]L’arrestation et l’emprisonnement des frères Josué et Emmanuel Florestal. 4. La nomination par le président Martelly de son épouse et de son fils comme comptables des deniers publics. 5. La mort jamais éclaircie du juge Jean Serge Joseph il y a six mois le 13 juillet 2013. 6. Ce qui est, selon lui, généralement faux. Cette entente ramène à un partage du pouvoir, c’est-à-dire à la participation éventuelle de représentants d’autres partis dans l’actuelle équipe gouvernementale, mais elle ne fait pas l’unanimité. Six partis politiques désapprouvent cette première entente. On apprend à désespérer quand on voit le dialogue réconcilier les participants avec l’absurde. Ce cas présent ne doit pas en être un de plus. La Fhf porte un préjudice moral aux clubs, qui ont passé une année à dépenser de l’argent pour se maintenir en première division, alors que le président Jean Bart décide qu’aucune équipe ne descendra en 2e division. La tendance de ce rapport démontre qu’il y a « une dégradation importante de la situation » dans des pays, comme les États-Unis d’Amérique, classés 46e, et « une amélioration sensible » dans des pays, comme l’Équateur. Sept indicateurs sont utilisés dans le cadre des enquêtes de Rsf : le niveau des exactions, l’étendue du pluralisme, l’indépendance des médias, l’environnement et l’autocensure, le cadre légal, la transparence et les infrastructures.

" elseif id=19 then tp="

Après l’audience avec le pape François, Martelly devra avoir une réunion de travail avec le secrétaire d’État du Vatican (premier ministre du Saint-Siège), le Cardinal Pietro Parolin et le secrétaire du Saint-Siège (Ministre des Affaires Étrangères) pour les rapports avec les États, Mgr Dominique Mamberti. Encore une fois, les dirigeants de l’État et la classe de pouvoir semblent vouloir troquer les principes, les valeurs, la défense des plus faibles au profit de leurs propres intérêts.Mais, peut-on en faire une caractéristique de la dominicanité ? Doit-on adopter une attitude pareille à celle des « élites dominicano-racistes-nazistes » qui attisent l’anti-haitianisme en république voisine ? Construites, pour la plupart, à 600 mètres d’altitude dans les hauteurs de Gressier, ces maisons en béton aux couleurs variées auraient une durabilité estimée à 50 années. Une lettre a été adressée au président de la République pour lui exposer l’attitude autoritaire et irrespectueuse du nouveau directeur général à l’endroit des employés et directeurs de la Rnh dans le cadre d’un suivi du dossier. « Nous resterons mobilisés et vigilants. Maryse Narcisse, qui représente le parti Fanmi lavalas dans cette initiative de dialogue. Fanmi Lavalas demande également un « nouveau conseil électoral ». Sincèrement Vôtre, 7 février 2014 ..................... En ce sens, ils l’encourageaient à agir pour éviter que la Radio soit un lieu de discorde. Les directeurs ont souligné, dans une lettre, des manquements administratifs de l’ancien directeur général adjoint de la Rnh devenu directeur général à la place de Joseph Damas. Ces manquements concernent la loi sur la fonction publique, font savoir les directeurs rapportant qu’Ernest prétendrait agir suivant les ordres du chef de l’Etat, Michel Martelly. Dans une note, portant la signature du secrétaire général de la Fhf, Carlo Marcelin, en date du 7 février 2014, la fédération a convié « les clubs, dûment inscrits pour prendre part au championnat national de première division, à une importante séance de travail le lundi 10 février (2014) avant de participer au séminaire qu’animeront, ce mardi 11 février au Centre FIFA Goal (Croix-des-Bouquets), deux experts étrangers ». La séance de travail du 10 février 2014, à laquelle ont pris part 11 clubs, n’a abouti à aucune voie de sortie, la Fhf continuant de s’arc-bouter à sa position de faire jouer le prochain championnat D1 de football à 16 équipes et les 6 clubs contestataires refusant de se plier à cette disposition qu’ils qualifient d’ « arbitraire et anti-sportive ». Le championnat pourra-t-il se faire avec 9 équipes seulement ?

" elseif id=20 then tp="

Dans le cadre de ce programme de formation, sont visés l’enseignement secondaire et supérieur, la communauté universitaire, les Organisations non gouvernementales (Ong) locales et internationales, les agences gouvernementales, les institutions publiques, la société civile et les entreprises œuvrant dans le domaine des énergies renouvelables. Le projet est financé par l’Union Européenne à hauteur de 700 mille euros (US $ 1.00 = 45.00 gourdes ; 1 euro = 63.00 gourdes aujourd’hui). La cérémonie de lancement du REnet, le mercredi 22 janvier 2014, s’est dérouléé en présence du ministre délégué à la sécurité énergétique, René Jean-Jumeau. P-au-P, 23 janv. 2013 [AlterPresse] --- L’Université d’État d’Haïti (Ueh) a lancé officiellement, le mercredi 22 janvier 2014, le projet dénommé « Réseau d’éducation sur les énergies renouvelables » (REnet) qui vise à former des compétences dans ce domaine, a observé l’agence en ligne AlterPresse. Dieu, aie pitié de Son Eminence le Cardinal Nicolas de Jésus López Rodriguez qui ne sait pas ce qu’il fait. Amen ! Fanmi Lavalas demande également un « nouveau conseil électoral ». Autre point accepté unanimement, c’est « la nécessité d’amender la Constitution ». Vous lui avez crié : « Je ne suis pas son compagnon ». Si lui, étant prêtre, votre frère dans le sacerdoce du Christ n’est pas votre compagnon, alors, qui va vous croire dans votre enseignement pastoral, Monsieur le Cardinal ? Que le Père Mario Serrano et la Compagnie de Jésus se rappellent de la huitième béatitude, pour y puiser de la force afin de continuer leur travail missionnaire : « Heureux sont ceux qui souffrent de la persécution pour la justice, car le royaume des cieux leur appartient ! En complicité avec la RD, le Vénézuela et une partie de la classe d’affaires haïtienne - qui ne s’est jamais préoccupée du sort de ces milliers de travailleurs migrants et de leurs descendants -, Haïti contribue à noyer le dossier de la dénationalisation des milliers de personnes d’origine haïtienne dans un ensemble de sujets, dont le commerce des œufs et des poulets, les recettes douanières et le trafic de la drogue. Protestant contre les recommandations du rapport du Css, des centaines d’ouvrières et d’ouvriers ont investi le macadam pour réclamer un salaire minimum journalier de 500.00 gourdes.

" elseif id=21 then tp="

D’aucuns pensent que le nouveau Cardinal Chibly Langlois pourrait focaliser l’attention sur Haïti, spécialement sur l’église catholique romaine en Haïti, dont les réalités, besoins et défis se révèlent de plus en plus pressants. P-au-P, 14 févr. 2014 [AlterPresse] --- Alors que les employés et directeurs de diverses sections de la Radio nationale d’Haïti (Rnh) exigent, depuis quelque temps, le départ de leur directeur général adjoint, Harrisson Ernest, le chef de l’Etat Michel Martelly vient de le nommer directeur général de cette institution étatique. Que le Père Mario Serrano et la Compagnie de Jésus se rappellent de la huitième béatitude, pour y puiser de la force afin de continuer leur travail missionnaire : « Heureux sont ceux qui souffrent de la persécution pour la justice, car le royaume des cieux leur appartient ! » C’est avec fureur que vous vous êtes adressé au Supérieur du Père Mario Serrano lui ordonnant de faire taire son confrère : « Il (Père Mario Serrano) s’est mis du côté des gauchistes pour faire comme bon lui semble (...). Je suis très mal à l’aise, moralement je n’accepte pas qu’un prêtre jésuite soit en train de dire des sottises publiquement (...). Cette place est actuellement occupée par l’Italie. La tendance de ce rapport démontre qu’il y a « une dégradation importante de la situation » dans des pays, comme les États-Unis d’Amérique, classés 46e, et « une amélioration sensible » dans des pays, comme l’Équateur. Aucune opposition ayant la moindre intelligence ne peut accepter de faire un cadeau en or au pouvoir en allant sans garantie à des élections en 2014 avec ce groupe de « bandits légaux » contrôlant la machine à frauder du Collège Transitoire du Conseil Electoral Provisoire (CTCEP). Le machiavélisme de l’équipe Martelly ne mérite pas un tel cadeau. Les besoins légitimes de gouvernance de soi et des autres peuvent être satisfaits par la perversité. Mais en réanimant la flamme duvaliériste dans cette mauvaise cuisine présentée aux Gonaïves le 1er janvier 2014, Martelly se trompe, car le peuple haïtien dans ses différentes associations a indiqué clairement qu’il n’est pas prêt à digérer les plats servis [7]. (à suivre) ................ * Économiste, écrivainUn autre gouvernement (en guise d’un gouvernement d’ouverture), un autre conseil électoral (au lieu d’une simple transformation) forment la requête du parti Fanmi Lavalas. LaFfusion des sociaux démocrates par la voix d’Edmonde Beauzile Supplice se dit contre les résultats trouvés dans le cadre des discussions. L’ex sénatrice Edmonde Beauzile estime qu’ils ont été pris dans « un piège » puisque seulement « 5 à 6 partis » formaient vraiment la véritable opposition et que tous les autres partis sur une liste de près d’une soixantaine étaient pro-gouvernementaux.

" elseif id=22 then tp="

L’affaire brûlante de l’arrêt CT 168-13 a été l’occasion de retirer ces dossiers des tiroirs, pour pouvoir mieux noyer le problème central et, du même coup, le banaliser. Ainsi, la souffrance des milliers de personnes victimes de cette sentence inique est-elle en passe d’être négociée, au profit des intérêts économiques et politiques des grands de cette île. Cette position constitue une avancée de 2 places, pour le pays qui était classé 49e dans le rapport de 2013. Les organisations haïtiennes des droits humains craignent que ce meurtre ait été une action ciblée, considérant la manière avec laquelle il a été opéré et les responsabilités que l’activiste des droits humains maintenait au sein de l’organisation. Un autre gouvernement (en guise d’un gouvernement d’ouverture), un autre conseil électoral (au lieu d’une simple transformation) forment la requête du parti Fanmi Lavalas. Le rapport 2014 de Rsf, sur la liberté de la presse dans le monde, concerne 180 pays. En ce qui a trait à Haïti, Reporters sans frontières affirme accueillir avec « satisfaction et prudence » la nouvelle de l’inculpation de 9 personnes, dans le cadre de l’assassinat du journaliste Jean Léopold Dominique et du gardien de la station (Radio Haïti Inter) Jean-Claude Louissaint. Jean Léopold Dominique et Jean-Claude Louissaint ont été tués, le 3 avril 2000, par des hommes armés à l’entrée de la station de radio. Les protestataires disent ne pas comprendre la réaction de Martelly dans ce dossier. Le jeudi 13 février 2014, Harrisson Ernest a été nommé directeur général de la Rnh par la présidence en dépit du mouvement enclenché contre lui par plus d’une quarantaine d’employés de la Rnh et des directeurs éducatif et culturel, technique, administratif ainsi que ceux de l’informatique, de la production, de la programmation et des sports. « Nous ne pouvons plus travailler avec Harrisson Ernest. Nous restons mobilisés. Pareil pour Tony Mix, qui appelle au lynchage de Dominicains, alors que l’un de ses sponsors n’est autre qu’une marque dominicaine. Comme quoi, l’argent n’a pas d’odeur ? [efd apr 15/02/2014 14:28]Peu de temps après sa nomination, les écarts de conduite du directeur général adjoint ont suscité un malaise au sein de la Rnh, créant aussi une mésentente entre lui et les employés et directeurs, a constaté Harlem Michel. Le position chancelante des autorités haïtiennes, dans le dossier de la dénationalisation des dominicains d’origine haïtienne, met aussi en danger les militants de droits humains qui ont osé élever la voix contre cette décision.

" elseif id=23 then tp="

À un moment où élèves et professeurs expriment depuis deux semaines à travers le pays leur exaspération dans les manifestations de rues face au pouvoir Tèt Kale. La lucidité des démocrates leur commande de faire des concessions pour aider le Cardinal Langlois dans la mission périlleuse qui lui est confiée. Mais ils ne veulent pas faire de compromis, encore moins des compromissions, qui viendront les hanter un jour plutôt proche car la colère de la jeunesse monte. Cette place est actuellement occupée par l’Italie. Tout le monde est à la radio mais, nous ne travaillons pas », indique le porte parole des employés contestataires à AlterPresse, ce vendredi 14 février 2014, tout en voulant garder l’anonymat. Harrison Ernest avait été nommé à son poste de directeur général adjoint de la Rnh par le président de la République dans un arrêté datant du 8 août 2013. Peu de temps après sa nomination, les écarts de conduite du directeur général adjoint ont suscité un malaise au sein de la Rnh, créant aussi une mésentente entre lui et les employés et directeurs, a constaté Harlem Michel. Par ce pacte, l’église catholique est devenue la religion officielle du pays et a exercé au bénéfice du peuple haïtien, sans pourtant ignorer les moments noirs auxquels nous revenons plus tard, une mission évangélisatrice, culturelle, administrative et politique. Du point de vue administratif, la présence de l’Eglise a suppléé au manque de structures de l’Etat. La faiblesse des investissements - dans les secteurs de l’éducation, la santé, l’environnement, l’eau et l’assainissement, ainsi que, dans une moindre mesure, dans l’agriculture et les infrastructures de base - serait à l’origine de cette carence, relèvent les organisations ayant préparé le document. Car, à plusieurs reprises, le président de la fédération Yves Jean-Bart a exercé des pressions sur les clubs pour les inciter à jouer le championnat avec 16 équipes », indique à AlterPresse Roger Mackenzie, l’un des membres de la Fhf. Dans une note, portant la signature du secrétaire général de la Fhf, Carlo Marcelin, en date du 7 février 2014, la fédération a convié « les clubs, dûment inscrits pour prendre part au championnat national de première division, à une importante séance de travail le lundi 10 février (2014) avant de participer au séminaire qu’animeront, ce mardi 11 février au Centre FIFA Goal (Croix-des-Bouquets), deux experts étrangers ». La séance de travail du 10 février 2014, à laquelle ont pris part 11 clubs, n’a abouti à aucune voie de sortie, la Fhf continuant de s’arc-bouter à sa position de faire jouer le prochain championnat D1 de football à 16 équipes et les 6 clubs contestataires refusant de se plier à cette disposition qu’ils qualifient d’ « arbitraire et anti-sportive ».

" elseif id=24 then tp="

Ce que nous vivons aujourd’hui est le résultat de la décadence des tontons macoutes. Haïti paiera encore davantage dans cinquante ans si triomphe la coupable mentalité d’assistés encouragée par cette nouvelle race de malfaiteurs. Alors, ce qui reste de la maison Haïti sera entrainée dans la chute. Il est vrai que la puissance idéologique de l’aile extrême- droite et des gourous intellectuels et politiciens petits-bourgeois dominicains exerce une influence négative sur certaines couches sociales de leur population. La misère exponentielle causée par les nouvelles valeurs néolibérales a préparé ce sentiment xénophobe et surtout anti haïtien. La solution définitive de cette situation dépend des masses haïtiennes et de la solidarité des masses dominicaines De Trujillo jusqu’à nos jours, les classes dominantes dominicaines ont adopté un modèle de croissance de la richesse qui fait le bonheur d’une minorité, d’une minorité qui exploite dans des conditions difficiles ses classes travailleuses. La signature d’un accord, prévue le 15 février 2014, a été reportée sine die, en raison de la publication, partielle, par l’exécutif de la liste des conseillers de la cour des comptes élus depuis 5 mois par le sénat, dont c’est la prérogative constitutionnelle. D’aucuns pensent que le nouveau Cardinal Chibly Langlois pourrait focaliser l’attention sur Haïti, spécialement sur l’église catholique romaine en Haïti, dont les réalités, besoins et défis se révèlent de plus en plus pressants. [jep kft gp apr 17/02/2014 00:20]Entre-temps, la Fhf serait disposée à rencontrer, à une date non précisée, les 6 clubs contestataires. Avec une éventuelle absence de 6 équipes dans la prochaine compétition nationale D1 de football, est-ce que la fédération sera en mesure d’assumer sa décision jusqu’au bout pour la nouvelle saison ? La présence d’une hauteur conceptuelle passant par la démission de Martelly fait partie des démarches du concret qui ne peuvent que rendre service à la société haïtienne en général. Vous utilisez cet espace, rejetant ainsi son sens sacré, pour s’en prendre au Père Serrano, en déchargeant tout votre colère et votre rage. Vous lui avez crié : « Je ne suis pas son compagnon ». Si lui, étant prêtre, votre frère dans le sacerdoce du Christ n’est pas votre compagnon, alors, qui va vous croire dans votre enseignement pastoral, Monsieur le Cardinal ?

" elseif id=25 then tp="

Pareil pour Tony Mix, qui appelle au lynchage de Dominicains, alors que l’un de ses sponsors n’est autre qu’une marque dominicaine. Comme quoi, l’argent n’a pas d’odeur ? [efd apr 15/02/2014 14:28]Un protocole d’accord a été paraphé sur la lutte contre la contrebande, la fraude et les trafics illicites sur la frontière haïtiano-dominicaine. Une entente est aussi trouvée entre les deux institutions policières, en vue de meilleurs échanges. Manifestation aux Cayes pour demander le retour d’Evinx Daniel Des habitants des Cayes (Sud) sont sortis dans les rues pour demander le retour de l’homme d’affaires Evinx Daniel, porté disparu depuis le 5 janvier 2014. Le double meurtre a vraisemblablement été commis par un seul individu armé, qui n’aurait pas été encore identifié. Si lui, étant prêtre, votre frère dans le sacerdoce du Christ n’est pas votre compagnon, alors, qui va vous croire dans votre enseignement pastoral, Monsieur le Cardinal ? Que le Père Mario Serrano et la Compagnie de Jésus se rappellent de la huitième béatitude, pour y puiser de la force afin de continuer leur travail missionnaire : « Heureux sont ceux qui souffrent de la persécution pour la justice, car le royaume des cieux leur appartient ! Seigneur, aie pitié ! Christ, aie pitié ! Vous lui avez crié : « Je ne suis pas son compagnon ». Si lui, étant prêtre, votre frère dans le sacerdoce du Christ n’est pas votre compagnon, alors, qui va vous croire dans votre enseignement pastoral, Monsieur le Cardinal ? Autre point accepté unanimement, c’est « la nécessité d’amender la Constitution ». A cette fin, une commission multipartite sera formée dans le but de déterminer les articles à retoucher. Tous sont d’accord pour « un retrait ordonné » de la Mission des Nations Unies de stabilisation d’Haïti (Minustah), pour la décentralisation du budget et une séparation effective des 3 pouvoirs (exécutif, législatif et judiciaire), sans empiètement de l’un sur l’autre. Parmi ces partis, on retrouve celui de l’ancien président Jean-Bertrand Aristide Fanmi lavalas, la Fusion des Socio-démocrates présidée par l’ancienne sénatrice Edmonde Supplice Beauzile, Kontra pèp la (Contrat du peuple) du sénateur des Nippes (une partie du Sud-Ouest) Jean William Jeanty et Lavni (L’avenir). « Nous sommes pour un autre gouvernement », ce qui suppose le départ de l’actuel premier ministre Laurent Lamothe, avait déclaré à la presse, dans l’après-midi du 11 février, Dre.

" elseif id=26 then tp="

La ministre était venue récupérer les chèques gardés depuis plus de trois (3) mois, de certains employés que Ernest aurait prétendu « mettre en disponibilité, parce qu’il ne les aime pas, pour cause d’antipathie, sans oublier des cadres féminins qui ont toujours refusé ses grossières avances inacceptables ». Harrison Ernest avait été nommé à son poste de directeur général adjoint de la Rnh par le président de la République dans un arrêté datant du 8 août 2013. Le nombre de personnels, impliqués dans la fourniture des services - comme la santé, l’éducation, l’eau et l’assainissement - est également faible. Dans ce cahier de charges, les organisations concernées recommandent aux conseils municipaux, dans chacune des vingt communes de l’Ouest, d’instituer des tables de concertation sectorielles, pour poursuivre la réflexion sur les thématiques prioritaires ainsi que d’en inclure d’autres de façon graduelle. C’est à dire la possibilité que ces meurtres aient été des représailles contre le travail du défenseur des droits humains », dit Chiara Liguori, responsable des recherche sur Haïti pour Amnesty International. « Trop souvent les crimes et violations des droits humains restent impunis en Haïti. Ce cas présent ne doit pas en être un de plus. La sécurité et le travail des défenseurs des droits humains dans tout le pays sont en jeu. » Amnesty International est préoccupée de la dégradation de l’environnement dans lequel les défenseurs des droits humains travaillent en Haïti. Critiquant un racisme anti-noir des Dominicains, cette méringue, par une stratégie discursive de valorisation, met en exergue les apports d’Haïti dans les luttes pour la liberté et le respect des peuples. De prétendus patriotes qui ont reçu l’argent de l’extrême-droite dominicaine pour se hisser au pouvoir contre les intérêts des Dominicains d’origine haïtienne qui seront deux ans plus tard victimes de l’arrêt TC 168-13 du Tribunal Constitutionnel. Fanmi Lavalas demande également un « nouveau conseil électoral ». Postures nationalistes, patriotiques Le groupe Vwadèzil (Voix des Iles) est l’un des rares – parmi ceux écoutés par AlterPresse - ayant accordé beaucoup plus de place à la question haïtiano-dominicaine dans sa meringue titrée « N ap koupe yo fache (rompre le lien d’amitié) ».

" elseif id=27 then tp="

Une certaine violence réactionnelle Les réactions positionnelles de certains sont empreintes d’une sorte de violence s’expliquant, peut-être, par une émotion mal contenue devant les massacres, les assassinats et les lynchages d’Haïtiens en territoire dominicain. Le groupe Dola Mizik sort un titre évocateur : « Gèp panyòl », allusion au méchant insecte, mais aussi à la République Dominicaine, communément appelée « nan panyòl ». « Quand je [en réalité un je-nous identifiant les Haïtiens] suis en colère, je ne rigole pas…(…), je te mangerai, je te dévorerai », avertit la chanson. Leurs besoins spécifiques, leurs droits et dignité, durant et après leur déplacement, sont loin d’être pris en compte et protégés par les autorités nationales. Quatre années après le tremblement de terre, leur cause est devenue de moins en moins visible, en dépit de la lutte, des protestations et du plaidoyer, menés par des associations de personnes déplacées, des organisations de défense des droits humains, sur le plan international et national, des citoyennes et citoyens de la société civile haïtienne. Mgr. Le rapport, attendu, de micro zonage donnera une cartographie des différents phénomènes, liés au tremblement de terre. P-au-P, 22 janv. 2014 [AlterPresse] --- Alors que les victimes du régime des Duvalier crient encore, de toutes leurs voix, « Justice », à l’occasion des 3 ans de retour physique de l’ex-dictateur en Haïti, le dossier de l’assassinat du journaliste Jean Léopold Dominique et du gardien de Radio Haïti Inter Jean-Claude Louissaint (les deux assassinés le 3 avril 2000) semble connaître une avancée, environ 14 ans après le double meurtre, relève l’agence en ligne AlterPresse. Le bokor fait boire de l’encre au jeune homme et dépose un œuf sur la tête de ce dernier. Le bonhomme a continué dans l’intervalle à suivre ses cours et à préparer consciencieusement ses examens. Cette position constitue une avancée de 2 places, pour le pays qui était classé 49e dans le rapport de 2013. Cette place est actuellement occupée par l’Italie. La tendance de ce rapport démontre qu’il y a « une dégradation importante de la situation » dans des pays, comme les États-Unis d’Amérique, classés 46e, et « une amélioration sensible » dans des pays, comme l’Équateur. La faiblesse des investissements - dans les secteurs de l’éducation, la santé, l’environnement, l’eau et l’assainissement, ainsi que, dans une moindre mesure, dans l’agriculture et les infrastructures de base - serait à l’origine de cette carence, relèvent les organisations ayant préparé le document. Le nombre de personnels, impliqués dans la fourniture des services - comme la santé, l’éducation, l’eau et l’assainissement - est également faible. Dans ce cahier de charges, les organisations concernées recommandent aux conseils municipaux, dans chacune des vingt communes de l’Ouest, d’instituer des tables de concertation sectorielles, pour poursuivre la réflexion sur les thématiques prioritaires ainsi que d’en inclure d’autres de façon graduelle.

" elseif id=28 then tp="

Le second a détruit des consciences et des symboles. Le décompte des dommages du premier a été fait en termes de dégâts en biens et en vies humaines. Ce dernier critique le chambardement opéré par Ernest dans les différentes directions de la Radio notamment celles de la culture, l’informatique, la technique et l’administration. [emb kft gp apr 14/02/2014 15 :30]Leurs besoins spécifiques, leurs droits et dignité, durant et après leur déplacement, sont loin d’être pris en compte et protégés par les autorités nationales. Cette proposition aurait été rejetée par la Fhf à la séance de travail du 10 février 2014, selon les informations disponibles. Au cas où le président ne prendrait aucune mesure pour satisfaire les revendications des employés et cadres de la radio, il « n’a qu’une seule option : révoquer tous les employés qui ne veulent pas travailler avec Harrisson Ernest », avertit-il. Martelly aurait promis de publier huit des dix noms proposés en attendant une dernière vérification sur deux personnalités de la liste du Senat. Desras aurait refusé cette publication partielle de la liste. Les informations disponibles révèlent que la plaque Caraïbes est en train de bouger. Eminentissimum ac Reverendissimum Dominum, Quel témoignage pouvez-vous donner au peuple de Dieu avec cette posture, semblable à celle des activistes politiques malformés, malintentionnés et malveillants, qui ne respectent aucune norme en matière des droits humains ? Le lundi 24 février, le pape François recevra, en audience privée, le président de la république, Joseph Michel Martelly, à la tête d’une délégation de 10 personnes, lit-on dans le document de la nonciature apostolique en Haïti. Après l’audience avec le pape François, Martelly devra avoir une réunion de travail avec le secrétaire d’État du Vatican (premier ministre du Saint-Siège), le Cardinal Pietro Parolin et le secrétaire du Saint-Siège (Ministre des Affaires Étrangères) pour les rapports avec les États, Mgr Dominique Mamberti. Le prélat Langlois, nommé cardinal le 12 janvier 2014, est très présent sur la scène politique, depuis fin décembre 2013, dans le cadre du dialogue inter-haïtien, entre les acteurs politiques, les pouvoirs exécutif et législatif. Il s’est révélé, alors, urgent de « contenir » ces déplacements à l’intérieur de ces pays et de prévenir d’éventuels flux migratoires. [jep kft gp apr 10/02/2014 14:10]Tous sont d’accord pour « un retrait ordonné » de la Mission des Nations Unies de stabilisation d’Haïti (Minustah), pour la décentralisation du budget et une séparation effective des 3 pouvoirs (exécutif, législatif et judiciaire), sans empiètement de l’un sur l’autre.

" elseif id=29 then tp="

Le moment correspond bien à la ligne de la pensée mondiale néolibérale qui utilise les masses populaires comme de simples objets prêts à jeter aux poubelles sans considération aucune après que des patrons aient sucé toutes leurs forces physique et morale. Ces manquements concernent la loi sur la fonction publique, font savoir les directeurs rapportant qu’Ernest prétendrait agir suivant les ordres du chef de l’Etat, Michel Martelly. Ernest a chassé, sans respect, de son bureau, la ministre de la communication par intérim Josette Darguste lors d’une visite d’inspection qu’elle effectuait à la Rnh, rapporte une lettre des employés de la radio, datée du 3 février. Monsieur le Cardinal, En plus d’avoir une position sectorielle dont le fondement rationnel et éthique est très douteux, maintenant vous vous attaquez à la Congrégation des Jésuites. [wel rc apr 13/02/2014 10:55]Par la suite, certains ont été tout bonnement révoqués par les patrons. Établie sur un terrain poussiéreux, l’école fait face à de nombreux problèmes, comme le manque d’infrastructures et de matériels didactiques, en plus de l’absence d’une bibliothèque, pour favoriser l’apprentissage des élèves. « Il y a seulement de la craie, des tableaux, les livres, les professeurs et élèves. Nous n’avons rien d’autre. Des fois, nous sommes obligés de créer et de faire des dessins au tableau. La Coordination Europe-Haïti (CoE-H) exprime ses plus profonds sentiments de sympathie et présente ses sincères condoléances à toute l’équipe et les membres de la Pohdh et prie l’équipe de présenter ses sentiments aussi aux enfants qui restent orphelins et à la famille des deux victimes. La CoE-H se solidarise avec ses organisations partenaires actifs dans la lutte pour les droits humains et demande que les responsables juridiques fassent les investigations et enquêtes nécessaires pour porter lumière sur les faits et les motifs sous-jacents, arrêter et juger les acteurs (matériels et intellectuels) de ce crime et garantir leur condamnation selon les principes de l’état de droit. P-au-P, 10 févr. 2014 [AlterPresse] --- L’Institut de technologie et d’animation (Iteca) et Developpement et paix ont procédé, le vendredi 7 février 2014, à la remise symbolique de 400 clés de nouveaux logements parasismiques et paracycloniques à des familles à Ti-Boukan dans la commune de Gressier (à une vingtaine de kilomètres au sud de la capitale). Ce projet de construction de maisons définitives constitue une grande aventure collective, grâce à la participation des familles dans les travaux et leur patience, souligne le responsable du bureau local de l’organisation développement et paix, Jean-Claude Jean lors de la cérémonie ayant réuni des centaines de participantes et participants. « Iteca a élaboré ce projet de telle sorte que la construction des maisons soit liée à la reconstruction d’une communauté », précise t-il, regrettant que cette dimension ne soit pas toujours présente dans le pays. Des « groupes solidaires » composés de 7 à 14 familles ont été constitués par Iteca en vue de leur participation dans la construction de ces maisons notamment pour le transport des graviers et autres matériaux.

" elseif id=30 then tp="

Le Secrétaire d’Etat à la Sécurité publique a affirmé que cette attaque à main armée aurait eu lieu après que le couple soit sorti d’une banque. Six partis politiques désapprouvent cette première entente. Il prétend un souci de réforme pour rendre le football professionnel, mais c’est totalement faux », relève Mackenzie. L’incertitude plane quant au déroulement de la prochaine saison de football en Haïti, parce que les décisions de Yves Jean-Bart ne s’appuient pas sur la loi, ni sur aucun règlement, les clubs estimant qu’ils sont victimes, ajoute Mackenzie. La Fhf porte un préjudice moral aux clubs, qui ont passé une année à dépenser de l’argent pour se maintenir en première division, alors que le président Jean Bart décide qu’aucune équipe ne descendra en 2e division. Tout le monde est à la radio mais, nous ne travaillons pas », indique le porte parole des employés contestataires à AlterPresse, ce vendredi 14 février 2014, tout en voulant garder l’anonymat. Au cas où le président ne prendrait aucune mesure pour satisfaire les revendications des employés et cadres de la radio, il « n’a qu’une seule option : révoquer tous les employés qui ne veulent pas travailler avec Harrisson Ernest », avertit-il. Une lettre a été adressée au président de la République pour lui exposer l’attitude autoritaire et irrespectueuse du nouveau directeur général à l’endroit des employés et directeurs de la Rnh dans le cadre d’un suivi du dossier. « Nous resterons mobilisés et vigilants. P-au-P, 17 févr. 2014 [AlterPresse] --- Le premier cardinal haïtien, Mgr Chilby Langlois, Evêque des Cayes et président de la Conférence épiscopale d’Haïti (Ceh), sera créé officiellement Cardinal le samedi 22 février 2014, au cours d’un rite religieux, baptisé consistoire public ordinaire, dans la Basilique de Saint-Pierre au Vatican, par le pape François, et en compagnie de 19 autres nouveaux cardinaux, apprend l’agence d’information en ligne AlterPresse. Mgr. Desras aurait refusé cette publication partielle de la liste. La signature de l’accord est reportée à demain, samedi 15 février selon la Conférence épiscopale, médiatrice du dialogue. Un gouvernement d’ouverture, le respect de la séparation des pouvoirs, le retrait ordonné de la Mission onusienne de stabilisation, l’organisation d’une seule élection pour l’année 2014, l’amendement de la loi électorale, la transformation du Collège transitoire du conseil électoral permanent (Ctcep) en un conseil électoral provisoire (Cep) et la nécessité de l’amendement de la constitution haïtienne, sont les principaux points de cet accord.

" elseif id=31 then tp="

La présidente de la Fondation Connaissance et liberté (Fokal), l’ex première ministre Michèle Pierre-Louis, qui a conduit la cérémonie de remise des clés, souhaite que cet effort de solidarité serve de modèles à d’autres communautés. « Ce projet est un modèle de participation communautaire et un bel exemple de ce qui peut être accompli grâce à la détermination de partenariats entre la population, les partenaires locaux et internationaux ainsi que le gouvernement d’Haïti », estime le chargé d’affaires a. i. du Canada, Gilles Rivard. Cette place est actuellement occupée par l’Italie. La tendance de ce rapport démontre qu’il y a « une dégradation importante de la situation » dans des pays, comme les États-Unis d’Amérique, classés 46e, et « une amélioration sensible » dans des pays, comme l’Équateur. Aujourd’hui, ils connaissent la langue et tous les rouages administratifs de leur pays. En effet, vous devriez discerner pour voir si vous n’agissez pas sous l’influence d’un esprit malin. Un gouvernement d’ouverture, le respect de la séparation des pouvoirs, le retrait ordonné de la Mission onusienne de stabilisation, l’organisation d’une seule élection pour l’année 2014, l’amendement de la loi électorale, la transformation du Collège transitoire du conseil électoral permanent (Ctcep) en un conseil électoral provisoire (Cep) et la nécessité de l’amendement de la constitution haïtienne, sont les principaux points de cet accord. Les membres des trois pouvoirs (Exécutif, Législatif et Judiciaire) ont 10 jours à partir de la signature de l’accord, pour s’entendre sur les changements à apporter, pour la transformation du Ctcep en un Cep tout court. À la fin d’une journée de réflexion et d’échanges, qui a pris fin à 21:15 (heure locale = 4:15 gmt le 12 février 2014), les parties sont d’accord pour l’établissement d’ « un gouvernement d’ouverture, capable de créer un climat de confiance », afin d’organiser les prochaines élections sénatoriales (partielles) et des collectivités territoriales, a informé la Ceh. Cette entente ramène à un partage du pouvoir, c’est-à-dire à la participation éventuelle de représentants d’autres partis dans l’actuelle équipe gouvernementale, mais elle ne fait pas l’unanimité. Six partis politiques désapprouvent cette première entente. L’Observatoire appelle plus généralement les autorités haïtiennes à garantir en toutes circonstances l’intégrité physique et psychologique des autres membres de la POHDH et du GAJ, ainsi que de tous les défenseurs des droits de l’Homme en Haïti, et de garantir en toutes circonstances qu’ils peuvent mener leurs activités de défense des droits de l’Homme sans entrave ni risque de représailles.

" elseif id=32 then tp="

Cette place est actuellement occupée par l’Italie. La lutte continue », lance-t-il. Une certaine violence réactionnelle Les réactions positionnelles de certains sont empreintes d’une sorte de violence s’expliquant, peut-être, par une émotion mal contenue devant les massacres, les assassinats et les lynchages d’Haïtiens en territoire dominicain. Au cas où le président ne prendrait aucune mesure pour satisfaire les revendications des employés et cadres de la radio, il « n’a qu’une seule option : révoquer tous les employés qui ne veulent pas travailler avec Harrisson Ernest », avertit-il. Une lettre a été adressée au président de la République pour lui exposer l’attitude autoritaire et irrespectueuse du nouveau directeur général à l’endroit des employés et directeurs de la Rnh dans le cadre d’un suivi du dossier. « Nous resterons mobilisés et vigilants. Nous n’allons pas collaborer avec ce Monsieur (Harrisson Ernest). Un gouvernement d’ouverture, le respect de la séparation des pouvoirs, le retrait ordonné de la Mission onusienne de stabilisation, l’organisation d’une seule élection pour l’année 2014, l’amendement de la loi électorale, la transformation du Collège transitoire du conseil électoral permanent (Ctcep) en un conseil électoral provisoire (Cep) et la nécessité de l’amendement de la constitution haïtienne, sont les principaux points de cet accord. Les membres des trois pouvoirs (Exécutif, Législatif et Judiciaire) ont 10 jours à partir de la signature de l’accord, pour s’entendre sur les changements à apporter, pour la transformation du Ctcep en un Cep tout court. L’article 2-2, de la loi de 2009, a prévu une augmentation salariale passant de 200.00 à 300.00 gourdes dans les établissements commerciaux et industriels pour une durée de 8 heures de travail. Ce, à partir du 1er octobre 2012. L’incertitude plane quant au déroulement de la prochaine saison de football en Haïti, parce que les décisions de Yves Jean-Bart ne s’appuient pas sur la loi, ni sur aucun règlement, les clubs estimant qu’ils sont victimes, ajoute Mackenzie. Si lui, étant prêtre, votre frère dans le sacerdoce du Christ n’est pas votre compagnon, alors, qui va vous croire dans votre enseignement pastoral, Monsieur le Cardinal ? Que le Père Mario Serrano et la Compagnie de Jésus se rappellent de la huitième béatitude, pour y puiser de la force afin de continuer leur travail missionnaire : « Heureux sont ceux qui souffrent de la persécution pour la justice, car le royaume des cieux leur appartient ! 

" elseif id=33 then tp="

Brother’s Posse ironise le dialogue entre les gouvernements haïtiens et dominicains, alors que « le peuple qui souffre est tenu hors des tables de pourparlers ». Zatrap, pour sa part, dénonce « la misère » qui met Haïti dans un rapport de forces, inférieur à son voisin de l’Est. Démagogie ? Tout le monde est à la radio mais, nous ne travaillons pas », indique le porte parole des employés contestataires à AlterPresse, ce vendredi 14 février 2014, tout en voulant garder l’anonymat. Cette proposition aurait été rejetée par la Fhf à la séance de travail du 10 février 2014, selon les informations disponibles. Au-delà du logement Une représentante des familles bénéficiaires, Christina Derat, appelle toutes les institutions intéressées à la problématique du logement à apporter leur soutien pour permettre aux autres familles victimes lors du séisme d’avoir aussi accès à une maison décente. Communiqué de la FIDH et de l’OMCT Transmis à AlterPresse le 14 février 2014 La FIDH et l’’Organisation mondiale contre la torture (OMCT), dans le cadre de l’’Observatoire pour la protection des défenseurs des droits de l’Homme, expriment leur préoccupation suite à l’assassinat du défenseur des droits de l’Homme Daniel Dorsinvil et de son épouse le 8 février 2014 en Haïti. Daniel Dorsinvil, membre fondateur du Groupe alternatif de justice (GAJ) et coordonnateur général de la Plate-forme des organisations haïtiennes des droits humains (POHDH), et son épouse Girldy Larèche ont été abattus par balle samedi 8 février 2014 vers 13h30 dans un quartier résidentiel de la capitale haïtienne Port-au-Prince. Le double meurtre a vraisemblablement été commis par un seul individu armé, qui n’aurait pas été encore identifié. Chibly Langlois, âgé de 55 ans, a été nommé premier cardinal d’Haïti, par le pape François, le dimanche 12 janvier 2014, date marquant le quatrième anniversaire du tremblement de terre du 12 janvier 2010. Né à La Vallée de Jacmel, le 29 novembre 1958, Chibly Langlois a été ordonné prêtre, le 22 septembre 1991, pour le diocèse de Jacmel / Sud-Est, par Mgr Hubert Constant, son prédécesseur au diocèse de Fort Liberté, où il a été nommé évêque, le 8 avril 2004, par le pape Jean-Paul II. Depuis le 15 août 2011, il assure la fonction d’évêque des Cayes (Sud), suite à une élection qui s’était tenue à l’occasion de la dernière assemblée plénière du clergé catholique, au cours de laquelle il avait obtenu un mandat de trois ans, et remplit la fonction de président de la Ceh.

" elseif id=34 then tp="

Un argument, justifiant la position d’Haïti contre la sentence 168-13 de la Cour constitutionnelle dominicaine « dénationalisant » des milliers de Dominicaines et de Dominicains d’ascendance étrangère, en majorité haïtienne. Vwadèzil aboutit à l’affirmation que « nous [Haïti] avons rompu les liens avec les préjugés… ». La formation musicale du genre Compas, Djakout #1, résume, en quelques notes, sa position sur la question en soutenant que « la République Dominicaine sombre dans la folie de vouloir rabaisser Haïti. A Cuba, le président Haïtien, réuni avec les chefs d’État des Caraïbes et de l’Amérique Latine, n’a pas profité de cette importante scène internationale pour expliquer ce qui se passait, du moins publiquement. Fanmi Lavalas demande également un « nouveau conseil électoral ». Autre point accepté unanimement, c’est « la nécessité d’amender la Constitution ». A cette fin, une commission multipartite sera formée dans le but de déterminer les articles à retoucher. P-au-P, 12 févr. 2014 [AlterPresse] --- Des ententes ont pu être trouvées entre l’exécutif haïtien et les 23 représentants de partis politiques, le mardi 11 février 2014, lors de la première journée de la deuxième phase du processus de dialogue inter-haïtien, organisé sous la médiation de la Conférence épiscopale (catholique romaine) d’Haïti (Ceh), observe AlterPresse. À la fin d’une journée de réflexion et d’échanges, qui a pris fin à 21:15 (heure locale = 4:15 gmt le 12 février 2014), les parties sont d’accord pour l’établissement d’ « un gouvernement d’ouverture, capable de créer un climat de confiance », afin d’organiser les prochaines élections sénatoriales (partielles) et des collectivités territoriales, a informé la Ceh. Fort-de-France, 22 avr. 2013 [AlterPresse] --- Des pluies torrentielles se sont abattues sur la Martinique la semaine écoulée et ont provoqué d’importants dégâts. Par endroits on a pu observer la chute de plus de 200 mm d’eau. [srh kft gp apr 12/02/2014 11:50]Tout le monde est à la radio mais, nous ne travaillons pas », indique le porte parole des employés contestataires à AlterPresse, ce vendredi 14 février 2014, tout en voulant garder l’anonymat. Au cas où le président ne prendrait aucune mesure pour satisfaire les revendications des employés et cadres de la radio, il « n’a qu’une seule option : révoquer tous les employés qui ne veulent pas travailler avec Harrisson Ernest », avertit-il.

" elseif id=35 then tp="

Excusez-moi, mais je me suis profondément fâché contre les Jésuites (...) ». Avec de telles déclarations intimidatrices, une violence verbale aussi criante, vous remettez en question tout le travail de mission évangélisatrice menée par la Compagnie, depuis déjà cinq siècles. Pourtant, dès la création de cet ordre religieux, des missionnaires comme le Père Mario Serrano ont toujours été au soutien des plus nécessiteux, des oubliés de la société, des personnes sans domicile, des maltraités, et ceci dans les lieux où d’autres n’osent pas arriver. Le document en question s’intitule Principes directeurs relatifs au déplacement de personnes à l’intérieur de leur propre pays, élaborés par le Représentant des Déplacés d’alors au sein de l’Organisation des Nations Unies (Onu), le docteur Francis Deng, et un groupe d’experts en droit. Le document fut présenté à la Commission des Droits humains de l’Onu, qui avait, préalablement, demandé, au Secrétaire général de l’organisation, la définition d’un cadre de référence, en vue de fournir assistance et protection aux personnes déplacées, dont le nombre et la vulnérabilité augmentaient considérablement, au cours des années 1990 du siècle dernier, à cause des conflits armés, des tensions ethniques et aussi des abus contre les droits humains. De 1982 à 1995, le nombre de personnes déplacées est passé de 1,2 million, concentrées dans seulement 11 pays, à 20 millions (des statistiques parlent de 25 millions) éparpillées dans plus de 40 pays. [1] Cette augmentation du nombre de personnes déplacées a créé de la panique dans la Communauté internationale, qui craignait une éventuelle migration en masse de ces personnes par-delà les frontières de leur pays. Le Président de la République et la Ministre des Droits humains et de la lutte contre l’extrême pauvreté ont rapidement condamné ce meurtre. Pourtant, dès la création de cet ordre religieux, des missionnaires comme le Père Mario Serrano ont toujours été au soutien des plus nécessiteux, des oubliés de la société, des personnes sans domicile, des maltraités, et ceci dans les lieux où d’autres n’osent pas arriver. J’espère que Notre Pape, jésuite come Père Serrano, prête l’oreille à ce qui se passe. Monseigneur, Quand les attaques contre l’Eglise viennent de l’extérieur, cela peut se comprendre. Au lieu de maintenir la pression, elle a accepté d’entrer dans une affaire de dialogue sur un ensemble de sujets qui n’avaient rien à voir avec le problème en discussion.

" elseif id=36 then tp="

D’ailleurs quelle peut être la valeur d’un enseignement dispensé par une pensée déficiente ? Nous l’avions écrit l’an dernier à partir de l’analyse de la situation du secteur de l’éducation en 1979. « C’est surtout le cas dans les écoles publiques en milieu rural où seulement 35% du personnel enseignant était qualifié [3]. Selon le Ministère de l’Éducation nationale, 26 ans plus tard en 2005, la situation s’est encore détériorée, car 85% des enseignants n’ont aucune formation professionnelle et 30% d’entre eux ont un niveau inférieur à la neuvième année fondamentale [4]. Par Roody Edmé * Spécial pour AlterPresse On parle beaucoup, ces jours-ci, au sommet de l’État et de certains cercles religieux, de dialogue national. La thématique n’est pas nouvelle, elle a même été une constante ces dernières années. Ce qui inquiète la Pohdh. Les lois, ratifiées et publiées sur la fixation des salaires minima en Haïti, notamment celle du 6 octobre 2009, semblent être « d’importance négligeable » pour le Css, lequel se « hisse au-dessus de ces prescrits légaux » pour fixer le salaire plancher à 225.00 gourdes dans les entreprises commerciales, industrielles et agricoles. Le lundi 24 février, le pape François recevra, en audience privée, le président de la république, Joseph Michel Martelly, à la tête d’une délégation de 10 personnes, lit-on dans le document de la nonciature apostolique en Haïti. Depuis le 15 août 2011, il assure la fonction d’évêque des Cayes (Sud), suite à une élection qui s’était tenue à l’occasion de la dernière assemblée plénière du clergé catholique, au cours de laquelle il avait obtenu un mandat de trois ans, et remplit la fonction de président de la Ceh. Protestant contre les recommandations du rapport du Css, des centaines d’ouvrières et d’ouvriers ont investi le macadam pour réclamer un salaire minimum journalier de 500.00 gourdes. Par la suite, certains ont été tout bonnement révoqués par les patrons. D’aucuns pensent que le nouveau Cardinal Chibly Langlois pourrait focaliser l’attention sur Haïti, spécialement sur l’église catholique romaine en Haïti, dont les réalités, besoins et défis se révèlent de plus en plus pressants. [jep kft gp apr 17/02/2014 00:20]L’objectif est de donner aux élus un document de référence, établissant les principales priorités de leurs circonscriptions, qui leur permettra de soumettre des propositions ainsi que de faire le suivi des actions prévues par le gouvernement, dans le cadre du développement de leurs communes ou circonscriptions. Le cahier de charges entend faciliter, entre autres, une adéquation entre les besoins et priorités des communes avec les plans nationaux de développement, et l’alignement des actions des partenaires au développement sur les priorités.

" elseif id=37 then tp="

L’arrêt concerne toutes celles et ceux qui sont nés de parents ayant vécu dans ce pays depuis les années 1929. Que signifie la décennie 1920 pour le peuple haïtien ? Les journalistes de plusieurs médias des Caraïbes n’ont pas compris cette position d’Haïti à la réunion de la Celac. A noter qu’aucun représentant de la Caricom n’a participé aux discussions de Jimani, tenues quelques jours après la rencontre de Cuba. Cette place est actuellement occupée par l’Italie. La tendance de ce rapport démontre qu’il y a « une dégradation importante de la situation » dans des pays, comme les États-Unis d’Amérique, classés 46e, et « une amélioration sensible » dans des pays, comme l’Équateur. Sept indicateurs sont utilisés dans le cadre des enquêtes de Rsf : le niveau des exactions, l’étendue du pluralisme, l’indépendance des médias, l’environnement et l’autocensure, le cadre légal, la transparence et les infrastructures. Mais, peut-on en faire une caractéristique de la dominicanité ? L’affaire brûlante de l’arrêt CT 168-13 a été l’occasion de retirer ces dossiers des tiroirs, pour pouvoir mieux noyer le problème central et, du même coup, le banaliser. Il salue, dans l’exécution du projet, le type d’approche privilégiée qui serait adaptée aux besoins prioritaires de la population et aux réalités du contexte rural haïtien pour atteindre des résultats durables. Des maisons-modèles de reconstruction Ce projet de construction met en œuvre l’utilisation d’une nouvelle technologie de construction alignant rapidité, fiabilité et modicité des coûts, fait valoir la présidente du conseil d’administration de l’Iteca, Ketty Paquiot. La Fhf porte un préjudice moral aux clubs, qui ont passé une année à dépenser de l’argent pour se maintenir en première division, alors que le président Jean Bart décide qu’aucune équipe ne descendra en 2e division. Le préjudice est également financier, car, à présent, au lieu de 12 clubs, l’argent des sponsors du championnat devra être distribué entre 16 clubs, souligne Mackenzie. La Pohdh « exhorte le Css à retourner sur sa décision, visant à fixer le salaire plancher, en dehors de la loi, et sur sa lecture tronquée relative à l’empiricité exacte du social et de l’économique du pays », dans une position, rendue publique le 6 février 2014 et dont AlterPresse a obtenue une copie. La plateforme des organisations de défense des droits humains invite le Css à prendre en compte des facteurs, tels les besoins fondamentaux des travailleuses et travailleurs et de leurs familles, le coût de la vie et son évolution, les prestations de sécurité sociale et les niveaux de vie comparés de différents groupes sociaux.

" elseif id=38 then tp="

La cérémonie de lancement du REnet, le mercredi 22 janvier 2014, s’est dérouléé en présence du ministre délégué à la sécurité énergétique, René Jean-Jumeau. [jep kft rc apr 23/01/2014 9:25]Il est en porte-à-faux avec les règles et les principes de tout programme d’éducation sérieux. Comment prétendre démarrer un tel programme sans faire appel à des cadres et à des exécutants qualifiés ? En termes clairs et de façon pratique, comment l’Eglise d’Haïti sous le cardinalat de Langlois peut-elle aider à l’émergence d’une Haïti nouvelle ? (A suivre) …………… *Coordonnateur général de NAPSA desharolden@gmail.com - @desharoldenSi lui, étant prêtre, votre frère dans le sacerdoce du Christ n’est pas votre compagnon, alors, qui va vous croire dans votre enseignement pastoral, Monsieur le Cardinal ? Né à La Vallée de Jacmel, le 29 novembre 1958, Chibly Langlois a été ordonné prêtre, le 22 septembre 1991, pour le diocèse de Jacmel / Sud-Est, par Mgr Hubert Constant, son prédécesseur au diocèse de Fort Liberté, où il a été nommé évêque, le 8 avril 2004, par le pape Jean-Paul II. Depuis le 15 août 2011, il assure la fonction d’évêque des Cayes (Sud), suite à une élection qui s’était tenue à l’occasion de la dernière assemblée plénière du clergé catholique, au cours de laquelle il avait obtenu un mandat de trois ans, et remplit la fonction de président de la Ceh. En attendant les cérémonies d’installation, de remise des insignes à Rome (annoncées pour le 22 février 2014), au gouvernement du Vatican, il ne devrait pas y avoir de changement à la direction de la Ceh en Haïti, dont Langlois assure la fonction de président depuis fin 2011. Et alors ? L’armée égyptienne devra se préparer au pire, dans un environnement aussi instable. * Éducateur, éditorialisteLaFfusion des sociaux démocrates par la voix d’Edmonde Beauzile Supplice se dit contre les résultats trouvés dans le cadre des discussions. L’ex sénatrice Edmonde Beauzile estime qu’ils ont été pris dans « un piège » puisque seulement « 5 à 6 partis » formaient vraiment la véritable opposition et que tous les autres partis sur une liste de près d’une soixantaine étaient pro-gouvernementaux. C’est la même position pour le sénateur des Nippes, William Jeanty, du parti Kontra pèp la qui soutient que le « dialogue est fini » pour lui.

" elseif id=39 then tp="

D’un simple slogan à un refrain, en passant par quelques phrases, les artistes prennent position, expriment leurs rancœurs face à l’évolution des rapports entre les deux pays, marqués par des abus divers de la part de la République Dominicaine. N’empêche que certaines de ces formations musicales ont comme sponsors des produits dominicains. Après les Cayes (Sud), Cap-Haïtien (Nord), c’est le tour de la ville des Gonaïves (Artibonite) d’accueillir, du 2 au 4 mars 2014, couleurs, sons, lumières, déhanchements et tout ce qui va avec de pareilles festivités. « Tèt Kole pou Ayiti Djanm » (l’unité pour le renforcement d’Haïti) est le thème retenu cette année. Fanmi lavalas, étant contre les ententes trouvées, a laissé la table des négociations au cours de la dernière journée des échanges le 12 février. Ces employés et directeurs, en grogne, réitèrent leur position de continuer la mobilisation pour le départ du nouveau nommé dont le comportement irrespectueux affiché envers eux, aurait rendu toute collaboration impossible. Primat d’Amérique, Dans le n°47 du second chapitre de la Constitution Sacrosanctum Concilium, préparée par le Concile Vatican II, sur le Saint Mystère de l’Eucharistie, il est clair que le sacrifice eucharistique du Corps et du Sang du Christ est « sacrement de pitié, signe d’unité, lien de la charité, banquet pascal (...). La messe est un moment spécial et de rencontre intime entre les fidèles et Dieu. Vous utilisez cet espace, rejetant ainsi son sens sacré, pour s’en prendre au Père Serrano, en déchargeant tout votre colère et votre rage. Une autre étape de la manœuvre de diversion laissant croire que les catégories de tous poils qui vivent dans le noir, l’obscurantisme et l’ésotérisme sauront toujours tirer les ficelles pour battre les partisans de la lumière, de la transparence et de la modernité. En réalité, Martelly, en mettant sa clientèle dans les rues après les résultats du premier tour des élections du 28 novembre 2010, a manifesté une meilleure compréhension des principes d’agitation qui sont l’abc de la lutte politique. Dans le cadre de la phase pilote de ce projet de logement post-séisme, les clés de 150 maisons ont été remises à des familles bénéficiaires entre 2011 et 2012. P-au-P, 04 sept. 2013 [AlterPresse] --- Installer trois télécentres à Carrefour, Carrefour-Feuilles et Croix-des-Bouquets dans l’idée de réduire les discriminations contre les femmes et les filles est l’objectif poursuivi dans le cadre d’un projet conduit par le Groupe Médialternatif (GM).

" elseif id=40 then tp="

À la fin d’une journée de réflexion et d’échanges, qui a pris fin à 21:15 (heure locale = 4:15 gmt le 12 février 2014), les parties sont d’accord pour l’établissement d’ « un gouvernement d’ouverture, capable de créer un climat de confiance », afin d’organiser les prochaines élections sénatoriales (partielles) et des collectivités territoriales, a informé la Ceh. Cette entente ramène à un partage du pouvoir, c’est-à-dire à la participation éventuelle de représentants d’autres partis dans l’actuelle équipe gouvernementale, mais elle ne fait pas l’unanimité. L’un des membres de Kopi dit déplorer le fait que les autorités aient choisi la force, plutôt que le dialogue dans cette affaire, alors que les protestataires étaient bien disposés à faire une trêve. Évidemment, les groupes contestataires, qui donnent beaucoup dans la satire, sont mis à l’écart pour le grand défilé prévu aux Gonaïves. La contestation est globalement évacuée des productions de 2014. LaFfusion des sociaux démocrates par la voix d’Edmonde Beauzile Supplice se dit contre les résultats trouvés dans le cadre des discussions. L’ex sénatrice Edmonde Beauzile estime qu’ils ont été pris dans « un piège » puisque seulement « 5 à 6 partis » formaient vraiment la véritable opposition et que tous les autres partis sur une liste de près d’une soixantaine étaient pro-gouvernementaux. C’est la même position pour le sénateur des Nippes, William Jeanty, du parti Kontra pèp la qui soutient que le « dialogue est fini » pour lui. Les agents de brigades, mises en place par les victimes, sont insuffisants face aux voleurs lourdement armés, explique-t-il. Fanmi Lavalas demande également un « nouveau conseil électoral ». Autre point accepté unanimement, c’est « la nécessité d’amender la Constitution ». Elle a démarré dans la zone Kay Kòk, avant de faire le tour des plages de l’Ile, dont Grande Sable et Tou milye. Revenant sur le sujet, la Pohdh « dénonce et condamne, avec la plus grande fermeté, ces actes de licenciement injuste et illégal ». « Cette stratégie répressive » aurait pour objectif d’enlever, à la classe travailleuse, les faibles droits sociaux que le Code du travail haïtien et le pacte international relatif aux droits économiques, sociaux et culturels (Pidesc) leur accordent. Le silence des autorités étatiques sur « cette vague de révocation, infernale et injuste » est inexpliqué, selon la Pohdh. La plateforme rappelle que le travail n’est pas une faveur, ni une grâce, encore moins un avantage particulier. « Le travail est un trait spécifique de l’espèce humaine et une condition nécessaire à tous les espaces sociaux », droit que l’État a pour obligation de garantir à toutes les citoyennes et à tous les citoyens sans exception.

" elseif id=41 then tp="

Gérard Janvier Fils, réitère sa décision de contacter d’autres instances du football, dans le cas où la situation ne s’améliore pas, afin de résoudre la crise. Entre-temps, la Fhf serait disposée à rencontrer, à une date non précisée, les 6 clubs contestataires. Avec une éventuelle absence de 6 équipes dans la prochaine compétition nationale D1 de football, est-ce que la fédération sera en mesure d’assumer sa décision jusqu’au bout pour la nouvelle saison ? Le président du Victory (l’un des 7 clubs contestataires de la disposition prise par la Fhf), Dr. Gérard Janvier Fils, réitère sa décision de contacter d’autres instances du football, dans le cas où la situation ne s’améliore pas, afin de résoudre la crise. Le position chancelante des autorités haïtiennes, dans le dossier de la dénationalisation des dominicains d’origine haïtienne, met aussi en danger les militants de droits humains qui ont osé élever la voix contre cette décision. Déjà, plusieurs des militants en RD sont sous menace et ont dû demander une protection spéciale de la part de la Commission Interaméricaine des Droits Humains. Le Prêtre jésuite Mario Serrano, qui accompagne les personnes affectées, reçoit, tous les jours, des menaces par téléphone. Mis en œuvre par l’Iteca, ce projet, qui vise au total la construction de 1700 maisons, est financé conjointement par Développement et paix et l’Agence canadienne de développement international (Acdi). Au-delà du logement Une représentante des familles bénéficiaires, Christina Derat, appelle toutes les institutions intéressées à la problématique du logement à apporter leur soutien pour permettre aux autres familles victimes lors du séisme d’avoir aussi accès à une maison décente. Elle encourage, entre autres, la création d’écoles, de centres de santé ainsi qu’un accès à l’eau potable dans toute la communauté. Nous ne mentionnons pas les sempiternels comportements des chercheurs de pouvoir emportés par la folie des grandeurs et qui, une fois au gouvernement, se croient le centre du monde. Les maigres ressources du pays sont gaspillées par ces gens qui n’ont d’autres objectif que de se « faire voir ». Je veux terminer en utilisant les paroles que son Excellence, Mgr Guy Sansariq, Evêque auxiliaire de Brooklyn, vous a adressées sur le même sujet dans une lettre ouverte en date du 2 janvier de l’année en cours : « Malheureusement, l’impact social négatif que vous provoquez va causer beaucoup de tort à l’Eglise ». Seigneur, aie pitié ! Christ, aie pitié !

" elseif id=42 then tp="

L’arrêt stigmatise cette fraction du prolétariat qui n’a plus sa place dans une formation sociale qui s’est élancée dans le secteur du service et qui a besoin d’une main d’œuvre plus formée techniquement et intellectuellement. L ‘arrêt a donc aussi une force dissuasive qui aspire à enfermer dans les ghettos traditionnels des Dominicains d’ascendance haïtienne et à leur enlever toute capacité revendicative. Comment un chanteur discrédité pour ses tenues scandaleuses, ses propos grivois et ses accointances avec des assassins et criminels notoires [2] a-t-il pu devenir Président ? Est-ce un phénomène surnaturel qui fait que ce pays n’arrive pas à être dirigé par des gens ayant la tête sur leurs épaules ? Pourquoi notre pays produit-il tant de petits hommes voulant écraser tout ce qui les dépasse pour inscrire leurs noms en majuscules sur tout ce qui est grand ? Débat Par Joseph Harold Pierre* Soumis à AlterPresse le 21 janvier 2014 Introduction La nomination du cardinal Langlois a eu lieu le 12 janvier, date qui rappelle la catastrophe du 12 janvier 2010. L’évêque des Cayes a raison quand il a confessé que son choix est une réponse du pape pour témoigner son attention à l’Eglise haïtienne et pour ajouter de la joie à la tristesse d’Haïti. Pour donner raison de vivre et d’espérer à ce peuple rongé par la misère, certains évènements tels l’élection de Dany Laferrière à l’Académie Française et la désignation d’un cardinal en Haïti sont une source d’eau vive jaillissant au cœur du désert. Martelly et Desras continuent de s’opposer au sujet de la nomination des juges de la Cour supérieur des comptes et du contentieux administratif. Martelly aurait promis de publier huit des dix noms proposés en attendant une dernière vérification sur deux personnalités de la liste du Senat. Desras aurait refusé cette publication partielle de la liste. Tout le monde est à la radio mais, nous ne travaillons pas », indique le porte parole des employés contestataires à AlterPresse, ce vendredi 14 février 2014, tout en voulant garder l’anonymat. [wel rc apr 13/02/2014 10:55]Le dimanche 23 février 2014, dans la Basilique de Saint-Pierre, le Pape François célèbrera la messe, en compagnie des 19 nouveaux cardinaux. Le lundi 24 février, le pape François recevra, en audience privée, le président de la république, Joseph Michel Martelly, à la tête d’une délégation de 10 personnes, lit-on dans le document de la nonciature apostolique en Haïti. Après l’audience avec le pape François, Martelly devra avoir une réunion de travail avec le secrétaire d’État du Vatican (premier ministre du Saint-Siège), le Cardinal Pietro Parolin et le secrétaire du Saint-Siège (Ministre des Affaires Étrangères) pour les rapports avec les États, Mgr Dominique Mamberti.

" elseif id=43 then tp="

La dépréciation de la gourde par rapport au dollar étasunien (Ndlr : US $ 1.00 = 45.00 gourdes ; 1 euro = 63.00 gourdes aujourd’hui), en particulier, et aux autres devises étrangères, en général, l’inflation sans cesse croissante des produits de première nécessité, les tarifs du transport public, le prix des loyers, la situation chronique des employés de maison, sont des facteurs qui n’ont pas été pris en compte par le Css dans son rapport sur la fixation de salaire. Ce qui inquiète la Pohdh. La Constitution haïtienne en vigueur et les instruments internationaux de protection des droits humains, dont les Principes recteurs relatifs au déplacement de personnes à l’intérieur de leur propre pays, sont-ils condamnés à rester lettre morte dans le pays ? Nous devons les exploiter. Cela ne passera pas ». Le Groupe de roots, rock, reggae, Brother’s Posse, met les autorités dominicaines en garde contre toute velléité de profiter de la situation malheureuse d’Haïti. « Je ne céderai pas face à la République Dominicaine. Il ne suffit pas de mentionner, du bout des lèvres, la question de l’arrêt CT 168-13 et l’apatridie qu’il engendre dans des assemblées internationales comme à l’Organisation des États Américains (Oea) à Washington, où le président Martelly est intervenu la semaine écoulée ! En moins de deux ans, Tevnor Gauthier a été l’objet de plusieurs attaques à mains armées. P-au-P, 17 févr. 2014 [AlterPresse] --- Le premier cardinal haïtien, Mgr Chilby Langlois, Evêque des Cayes et président de la Conférence épiscopale d’Haïti (Ceh), sera créé officiellement Cardinal le samedi 22 février 2014, au cours d’un rite religieux, baptisé consistoire public ordinaire, dans la Basilique de Saint-Pierre au Vatican, par le pape François, et en compagnie de 19 autres nouveaux cardinaux, apprend l’agence d’information en ligne AlterPresse. Si on ne lit pas, il y a des choses qu’on ne saura jamais. Il y a des livres intéressants qui vous font voyager », exprime à AlterPresse l’élève Viteline Mérilus. Le prélat Langlois, nommé cardinal le 12 janvier 2014, est très présent sur la scène politique, depuis fin décembre 2013, dans le cadre du dialogue inter-haïtien, entre les acteurs politiques, les pouvoirs exécutif et législatif. La signature d’un accord, prévue le 15 février 2014, a été reportée sine die, en raison de la publication, partielle, par l’exécutif de la liste des conseillers de la cour des comptes élus depuis 5 mois par le sénat, dont c’est la prérogative constitutionnelle.

" elseif id=44 then tp="

Déjà, plusieurs des militants en RD sont sous menace et ont dû demander une protection spéciale de la part de la Commission Interaméricaine des Droits Humains. Le Prêtre jésuite Mario Serrano, qui accompagne les personnes affectées, reçoit, tous les jours, des menaces par téléphone. Publiquement, le cardinal dominicain, nationaliste indécent, anti-haïtien sans retenue, qui s’est toujours rangé du côté des violateurs des droits des migrants haïtiens, a demandé la tête du Père Serrano. Des gens dont l’unique crime commis est d’avoir pris naissance en République Dominicaine, de parents migrants en situation irrégulière. Le ministère haïtien de la culture compte soutenir, sans relâche, cette initiative, promet Darguste, qui a fait l’éloge du responsable de la congrégation (catholique romaine) des petites sœurs et petits frères de l’incarnation, le frère Franklin Armand (né à Port-au-Prince le 16 septembre 1947), qui a entrepris des démarches visant à doter la communauté de Pandiassou d’une école de musique. « L’institut national de musique d’Haïti à Pandiassou disposera de tous les moyens pour permettre aux jeunes de s’épanouir », dit-elle. Les cours devraient débuter, dans très peu de temps, avec 600 jeunes, qui seront répartis en deux catégories : un premier groupe de 3 à 18 ans et un deuxième groupe de 18 à 25 ans, selon la ministre de la culture. Deux autobus seront mis à disposition des élèves de l’Inamuh qui bénéficieront également d’un plat chaud, souligne la ministre. Cette place est actuellement occupée par l’Italie. La tendance de ce rapport démontre qu’il y a « une dégradation importante de la situation » dans des pays, comme les États-Unis d’Amérique, classés 46e, et « une amélioration sensible » dans des pays, comme l’Équateur. Seigneur, aie pitié ! Dieu, aie pitié de Son Eminence le Cardinal Nicolas de Jésus López Rodriguez qui ne sait pas ce qu’il fait. Devant une assemblée de plus d’un millier de religieux et religieuses, le prélat ultranationaliste, mettant de côté les enseignements de l’Évangile, a demandé au responsable des jésuites de prendre des dispositions contre le prêtre, pour qu’il se taise, qu’il cesse de déranger les autorités et qu’il stoppe ses actions en faveur de cette population migrante et de ses descendants nés sur le sol dominicain.

" elseif id=45 then tp="

La lutte continue », lance-t-il. Devant une assemblée de plus d’un millier de religieux et religieuses, le prélat ultranationaliste, mettant de côté les enseignements de l’Évangile, a demandé au responsable des jésuites de prendre des dispositions contre le prêtre, pour qu’il se taise, qu’il cesse de déranger les autorités et qu’il stoppe ses actions en faveur de cette population migrante et de ses descendants nés sur le sol dominicain. Ce n’est pas pour la première fois que l’État haïtien capitule devant ses responsabilités historiques, au profit des intérêts économiques et politiques des groupes puissants qui le contrôlent. P-au-P, 17 févr. 2014 [AlterPresse] --- Le premier cardinal haïtien, Mgr Chilby Langlois, Evêque des Cayes et président de la Conférence épiscopale d’Haïti (Ceh), sera créé officiellement Cardinal le samedi 22 février 2014, au cours d’un rite religieux, baptisé consistoire public ordinaire, dans la Basilique de Saint-Pierre au Vatican, par le pape François, et en compagnie de 19 autres nouveaux cardinaux, apprend l’agence d’information en ligne AlterPresse. Mgr. P-au-P, 14 févr. 2014 [AlterPresse] --- L’accord entre l’Exécutif, le parlement et les partis politiques engagés dans le dialogue « interhaïtien » n’a pu être paraphé ce vendredi comme prévu en raison d’un désaccord entre le chef de l’Etat Michel Martelly et le président de l’assemblée nationale Dieusseul Simon Desras. Encore une fois, les problèmes de droits humains, qui sont souvent à l’origine des conflits au niveau de la frontière, et surtout le dossier de l’arrêt de la Cour Constitutionnelle dominicaine, qui a dénationalisé des milliers de personnes d’origine haïtienne et qui avait valu une mobilisation mondiale de dénonciations, ont été mis au rancart. Les autorités haïtiennes semblent, plutôt, avoir entériné la position dominicaine de préparer une loi de naturalisation pour ces personnes, qu’on a déchues de leur nationalité, sous prétexte qu’elles n’ont jamais été dominicaines. Sur cette question, les déclarations du premier ministre Laurent Lamothe à la presse confirment bien cette approche. « La République Dominicaine (RD) va préparer une loi pour les personnes qui ont été affectées par l’arrêt CT-168-13 », a-t-il dit au micro des journalistes, à l’issue de la rencontre de Jimani, tandis que la déclaration finale annonce que la RD va préparer une loi sur la situation des personnes nées sur le territoire dominicain qui, actuellement, ne détiennent aucun type de document : « La République Dominicaine a réitéré son engagement à introduire, au Parlement dominicain, le 27 février 2014, au début de la nouvelle législature, une loi spéciale traitant de la situation des personnes nées sur le territoire dominicain et qui, actuellement, ne détiennent aucun type de document ».

" elseif id=46 then tp="

Les manifestants exigeaient le retrait de l’arrêté présidentiel sur le projet « Destination touristique Ile-à-Vache », dont la mise en œuvre implique la relocalisation de plusieurs milliers de personnes, vivant essentiellement de la pêche en mer. « L’Ile-à-Vache n’est pas à vendre : ni en gros, ni en détail. Nous n’allons pas collaborer avec ce Monsieur (Harrisson Ernest). Ernest a chassé, sans respect, de son bureau, la ministre de la communication par intérim Josette Darguste lors d’une visite d’inspection qu’elle effectuait à la Rnh, rapporte une lettre des employés de la radio, datée du 3 février. La ministre était venue récupérer les chèques gardés depuis plus de trois (3) mois, de certains employés que Ernest aurait prétendu « mettre en disponibilité, parce qu’il ne les aime pas, pour cause d’antipathie, sans oublier des cadres féminins qui ont toujours refusé ses grossières avances inacceptables ». Le rapport 2014 de Rsf, sur la liberté de la presse dans le monde, concerne 180 pays. En ce qui a trait à Haïti, Reporters sans frontières affirme accueillir avec « satisfaction et prudence » la nouvelle de l’inculpation de 9 personnes, dans le cadre de l’assassinat du journaliste Jean Léopold Dominique et du gardien de la station (Radio Haïti Inter) Jean-Claude Louissaint. Jean Léopold Dominique et Jean-Claude Louissaint ont été tués, le 3 avril 2000, par des hommes armés à l’entrée de la station de radio. » C’est avec fureur que vous vous êtes adressé au Supérieur du Père Mario Serrano lui ordonnant de faire taire son confrère : « Il (Père Mario Serrano) s’est mis du côté des gauchistes pour faire comme bon lui semble (...). Je suis très mal à l’aise, moralement je n’accepte pas qu’un prêtre jésuite soit en train de dire des sottises publiquement (...). Qu’il la ferme et point barre ! Entre Ouanaminthe, Cuba et Jimani, la position d’Haïti sur la CT168-13 a-t-elle changé ? Le président se croit tout permis et refuse de rendre des comptes. Ayant énuméré les fautes commises par le gouvernement Martelly, on ne saurait accepter de dialoguer avec un tel pouvoir avant qu’il ne reconnaisse ses fautes et ne s’en repente. Nul ne peut profiter de sa propre faute .

" elseif id=47 then tp="

Un gouvernement d’ouverture, le respect de la séparation des pouvoirs, le retrait ordonné de la Mission onusienne de stabilisation, l’organisation d’une seule élection pour l’année 2014, l’amendement de la loi électorale, la transformation du Collège transitoire du conseil électoral permanent (Ctcep) en un conseil électoral provisoire (Cep) et la nécessité de l’amendement de la constitution haïtienne, sont les principaux points de cet accord. Nous n’allons pas collaborer avec ce Monsieur (Harrisson Ernest). Il n’y a pas d’atmosphère pour une entente avec lui », soutient, pour sa part, le directeur administratif de la Rnh, Harlem Michel. Les protestataires avaient exigé à Joseph Damas, ex-directeur général, de prendre des mesures contre ce « super homme » qui, d’après eux, ne respecte pas les employés et les cadres de l’institution, dans une lettre en date du 3 février 2014. Cette position constitue une avancée de 2 places, pour le pays qui était classé 49e dans le rapport de 2013. Cette place est actuellement occupée par l’Italie. La tendance de ce rapport démontre qu’il y a « une dégradation importante de la situation » dans des pays, comme les États-Unis d’Amérique, classés 46e, et « une amélioration sensible » dans des pays, comme l’Équateur. Six partis politiques désapprouvent cette première entente. Parmi ces partis, on retrouve celui de l’ancien président Jean-Bertrand Aristide Fanmi lavalas, la Fusion des Socio-démocrates présidée par l’ancienne sénatrice Edmonde Supplice Beauzile, Kontra pèp la (Contrat du peuple) du sénateur des Nippes (une partie du Sud-Ouest) Jean William Jeanty et Lavni (L’avenir). « Nous sommes pour un autre gouvernement », ce qui suppose le départ de l’actuel premier ministre Laurent Lamothe, avait déclaré à la presse, dans l’après-midi du 11 février, Dre. Maryse Narcisse, qui représente le parti Fanmi lavalas dans cette initiative de dialogue. Fanmi lavalas, étant contre les ententes trouvées, a laissé la table des négociations au cours de la dernière journée des échanges le 12 février. Un autre gouvernement (en guise d’un gouvernement d’ouverture), un autre conseil électoral (au lieu d’une simple transformation) forment la requête du parti Fanmi Lavalas. LaFfusion des sociaux démocrates par la voix d’Edmonde Beauzile Supplice se dit contre les résultats trouvés dans le cadre des discussions.

" elseif id=48 then tp="

Ce qui inquiète la Pohdh. Les lois, ratifiées et publiées sur la fixation des salaires minima en Haïti, notamment celle du 6 octobre 2009, semblent être « d’importance négligeable » pour le Css, lequel se « hisse au-dessus de ces prescrits légaux » pour fixer le salaire plancher à 225.00 gourdes dans les entreprises commerciales, industrielles et agricoles. L’article 2-2, de la loi de 2009, a prévu une augmentation salariale passant de 200.00 à 300.00 gourdes dans les établissements commerciaux et industriels pour une durée de 8 heures de travail. P-au-P, 14 févr. 2014 [AlterPresse] --- L’accord entre l’Exécutif, le parlement et les partis politiques engagés dans le dialogue « interhaïtien » n’a pu être paraphé ce vendredi comme prévu en raison d’un désaccord entre le chef de l’Etat Michel Martelly et le président de l’assemblée nationale Dieusseul Simon Desras. Martelly et Desras continuent de s’opposer au sujet de la nomination des juges de la Cour supérieur des comptes et du contentieux administratif. Martelly aurait promis de publier huit des dix noms proposés en attendant une dernière vérification sur deux personnalités de la liste du Senat. Les erreurs insuffisamment étudiées des aînés indiquent que la compétence alliée à l’intégrité joue toujours perdante face à un pouvoir de mauvaise foi qui compte sur la machine électorale, la communauté internationale et l’argent de la cocaïne. En utilisant les deux rencontres de Ouanaminthe et de Jimani, pour détourner l’attention du monde sur le dossier de l’arrêt CT 168-13, Haïti fragilise toute la mobilisation internationale qui commençait à prendre chair pour faire respecter les droits des immigrants haïtiens en République Dominicaine ainsi que leurs descendants. Désormais, il sera difficile de faire comprendre, au monde entier, ce qui est en train de se passer, car, entretemps, les deux gouvernements ont introduit un ensemble de confusions que la RD est en train d’exploiter avec une contre-campagne internationale de relations publiques très agressive. Mc 16, 15) ». Au numéro 893, il est clair que vous avez une mission de sanctifier l’Église par votre prière et votre œuvre, « par le ministère de la parole et des sacrements (…) », par votre exemple, « non pas en faisant le seigneur à l’égard de ceux qui vous sont échus en partage, mais en devenant le modèle du troupeau ». Par Colette Lespinasse Soumis à AlterPresse 11 février 2014 Le 3 février 2014, les autorités haïtiennes et dominicaines se sont réunies à Jimani et ont adopté, après de longues heures de discussions, une déclaration conjointe sur un ensemble de thèmes, allant des œufs et des poulets jusqu’au trafic de stupéfiants et du contrôle douanier transfrontalier. Encore une fois, les problèmes de droits humains, qui sont souvent à l’origine des conflits au niveau de la frontière, et surtout le dossier de l’arrêt de la Cour Constitutionnelle dominicaine, qui a dénationalisé des milliers de personnes d’origine haïtienne et qui avait valu une mobilisation mondiale de dénonciations, ont été mis au rancart. Les autorités haïtiennes semblent, plutôt, avoir entériné la position dominicaine de préparer une loi de naturalisation pour ces personnes, qu’on a déchues de leur nationalité, sous prétexte qu’elles n’ont jamais été dominicaines.

" elseif id=49 then tp="

Cette place est actuellement occupée par l’Italie. Les manifestants exigeaient le retrait de l’arrêté présidentiel sur le projet « Destination touristique Ile-à-Vache », dont la mise en œuvre implique la relocalisation de plusieurs milliers de personnes, vivant essentiellement de la pêche en mer. « L’Ile-à-Vache n’est pas à vendre : ni en gros, ni en détail. P-au-P, 14 févr. 2014 [AlterPresse] --- Alors que les employés et directeurs de diverses sections de la Radio nationale d’Haïti (Rnh) exigent, depuis quelque temps, le départ de leur directeur général adjoint, Harrisson Ernest, le chef de l’Etat Michel Martelly vient de le nommer directeur général de cette institution étatique. Ces employés et directeurs, en grogne, réitèrent leur position de continuer la mobilisation pour le départ du nouveau nommé dont le comportement irrespectueux affiché envers eux, aurait rendu toute collaboration impossible. Les protestataires disent ne pas comprendre la réaction de Martelly dans ce dossier. M. Dorsinvil a été atteint d’une balle en plein coeœur et son épouse a été criblée de cinq balles. L’’Observatoire salue les déclarations du Président de la République et de la Ministre des Droits humains et de la lutte contre l’’extrême pauvreté, qui ont rapidement condamné ce double meurtre, mais s’interroge sur les propos du secrétaire d’Etat à la Sécurité publique, M. Il s’est révélé, alors, urgent de « contenir » ces déplacements à l’intérieur de ces pays et de prévenir d’éventuels flux migratoires. Les Principes recteurs relatifs au déplacement de personnes à l’intérieur de leur propre pays répondent à ce double objectif : d’une part, combler un vide juridique (à travers le « soft law », parce que le document n’a pas un caractère obligatoire pour les États) au sujet de la protection des personnes déplacées ; d’autre part, éviter la transformation de ces déplacements internes en migration internationale. Harrison Ernest avait été nommé à son poste de directeur général adjoint de la Rnh par le président de la République dans un arrêté datant du 8 août 2013. Peu de temps après sa nomination, les écarts de conduite du directeur général adjoint ont suscité un malaise au sein de la Rnh, créant aussi une mésentente entre lui et les employés et directeurs, a constaté Harlem Michel. Ce dernier critique le chambardement opéré par Ernest dans les différentes directions de la Radio notamment celles de la culture, l’informatique, la technique et l’administration.

" elseif id=50 then tp="

Et les employeurs et employés ne sauraient y déroger, si on s’appuie sur l’article 3 de la loi de 2009, stipulant que « tout accord, passé entre l’employeur et le travailleur, sur une base inférieure au salaire minimum, est considéré nul et de nul effet ». Protestant contre les recommandations du rapport du Css, des centaines d’ouvrières et d’ouvriers ont investi le macadam pour réclamer un salaire minimum journalier de 500.00 gourdes. F-d-F., 30 sept. 2013 [AlterPresse] --- Une récente conférence pan caribéenne tenue à Saint-Vincent a mis en avant la nécessité d’instaurer un calendrier pour dialoguer avec les pays européens sur la nécessaire réparation des dégâts causés par la traite négrière, l’esclavage et la colonisation notamment en matière de sous-développement des pays dominés. Plus de 4000 personnes ont assisté à la conférence qui a regroupé nombre d’organisations caribéennes, sud-américaines et européennes travaillant sur les réparations des crimes du colonialisme et de l’esclavage, rapporte un correspondant d’AlterPresse. Cette position constitue une avancée de 2 places, pour le pays qui était classé 49e dans le rapport de 2013. P-au-P, 14 févr. 2014 [AlterPresse] --- L’accord entre l’Exécutif, le parlement et les partis politiques engagés dans le dialogue « interhaïtien » n’a pu être paraphé ce vendredi comme prévu en raison d’un désaccord entre le chef de l’Etat Michel Martelly et le président de l’assemblée nationale Dieusseul Simon Desras. Martelly et Desras continuent de s’opposer au sujet de la nomination des juges de la Cour supérieur des comptes et du contentieux administratif. Martelly aurait promis de publier huit des dix noms proposés en attendant une dernière vérification sur deux personnalités de la liste du Senat. Comble de la provocation, il y avait en arrière-plan une banderole rouge portant l’inscription « Mouvement des Jeunes Duvaliéristes Indépendants (MJDI) – Tèt kale tou wòz ». De l’aberration duvaliériste à l’aberration Martelly, toute la détresse du monde s’abat sur Haïti. Comme l’exprime Jacky Dahomay, « le président Martelly veut clairement montrer que la tradition de l’Etat haïtien est celle du gouvernement despotique [1]. » Sous les armures du pouvoir, les cœurs ne battent pas.

" elseif id=51 then tp="

On connaît les démarches d’un parent sollicitant les incantations d’un bokor pour faire réussir son fils au baccalauréat après plusieurs échecs. Le bokor fait boire de l’encre au jeune homme et dépose un œuf sur la tête de ce dernier. Les dirigeants ne comprennent pas que la question n’est pas de faire, mais à quel prix et comment. Avec une éventuelle absence de 6 équipes dans la prochaine compétition nationale D1 de football, est-ce que la fédération sera en mesure d’assumer sa décision jusqu’au bout pour la nouvelle saison ? [jep kft rc apr 11/02/2014 10:15]P-au-P, 14 févr. 2014 [AlterPresse] --- L’accord entre l’Exécutif, le parlement et les partis politiques engagés dans le dialogue « interhaïtien » n’a pu être paraphé ce vendredi comme prévu en raison d’un désaccord entre le chef de l’Etat Michel Martelly et le président de l’assemblée nationale Dieusseul Simon Desras. Il convient de rappeler que la république d’Haïti est placée dans une zone à risques sismiques toujours élevés. Cela peut arriver à n’importe quel moment. Les informations disponibles révèlent que la plaque Caraïbes est en train de bouger. Les membres des trois pouvoirs (Exécutif, Législatif et Judiciaire) ont 10 jours à partir de la signature de l’accord, pour s’entendre sur les changements à apporter, pour la transformation du Ctcep en un Cep tout court. Par ailleurs, les partis Fanmi Lavalas, Fusion des sociaux démocrates et le Kontra pèp la (Contrat du peuple) ne parapheront pas cette entente avec le chef de l’État qui agit pour le compte de l’exécutif. Fanmi lavalas, étant contre les ententes trouvées, a laissé la table des négociations au cours de la dernière journée des échanges le 12 février. Amen ! Sincèrement Vôtre, 7 février 2014 ..................... Par Edner Fils Décime P-au-P, 15 fév. 2014 [AlterPresse] --- Plusieurs groupes musicaux haïtiens abordent le thème des relations entre Haïti et la République Dominicaine, dans leurs productions à l’occasion des festivités carnavalesques 2014, observe l’agence en ligne AlterPresse.

" elseif id=52 then tp="

Le second a détruit des consciences et des symboles. Chibly Langlois, âgé de 55 ans, a été nommé premier cardinal d’Haïti, par le pape François, le dimanche 12 janvier 2014, date marquant le quatrième anniversaire du tremblement de terre du 12 janvier 2010. Né à La Vallée de Jacmel, le 29 novembre 1958, Chibly Langlois a été ordonné prêtre, le 22 septembre 1991, pour le diocèse de Jacmel / Sud-Est, par Mgr Hubert Constant, son prédécesseur au diocèse de Fort Liberté, où il a été nommé évêque, le 8 avril 2004, par le pape Jean-Paul II. Les membres des trois pouvoirs (Exécutif, Législatif et Judiciaire) ont 10 jours à partir de la signature de l’accord, pour s’entendre sur les changements à apporter, pour la transformation du Ctcep en un Cep tout court. Par ailleurs, les partis Fanmi Lavalas, Fusion des sociaux démocrates et le Kontra pèp la (Contrat du peuple) ne parapheront pas cette entente avec le chef de l’État qui agit pour le compte de l’exécutif. Fanmi lavalas, étant contre les ententes trouvées, a laissé la table des négociations au cours de la dernière journée des échanges le 12 février. LaFfusion des sociaux démocrates par la voix d’Edmonde Beauzile Supplice se dit contre les résultats trouvés dans le cadre des discussions. L’ex sénatrice Edmonde Beauzile estime qu’ils ont été pris dans « un piège » puisque seulement « 5 à 6 partis » formaient vraiment la véritable opposition et que tous les autres partis sur une liste de près d’une soixantaine étaient pro-gouvernementaux. On s’explique donc que le taux d’échec au baccalauréat soit généralement de 65%. Le personnel éducatif, qui était déjà sous-qualifié, s’est trouvé encore amputé suite au séisme de janvier 2010 [5] . » La pensée magique du charlatan et de son client Plusieurs questions se posent à ce carrefour. Quel savoir pour quel dialogue mais aussi quel dialogue pour quel savoir ? A cette fin, une commission multipartite sera formée dans le but de déterminer les articles à retoucher. Tous sont d’accord pour « un retrait ordonné » de la Mission des Nations Unies de stabilisation d’Haïti (Minustah), pour la décentralisation du budget et une séparation effective des 3 pouvoirs (exécutif, législatif et judiciaire), sans empiètement de l’un sur l’autre. Desras aurait refusé cette publication partielle de la liste. La signature de l’accord est reportée à demain, samedi 15 février selon la Conférence épiscopale, médiatrice du dialogue. Un gouvernement d’ouverture, le respect de la séparation des pouvoirs, le retrait ordonné de la Mission onusienne de stabilisation, l’organisation d’une seule élection pour l’année 2014, l’amendement de la loi électorale, la transformation du Collège transitoire du conseil électoral permanent (Ctcep) en un conseil électoral provisoire (Cep) et la nécessité de l’amendement de la constitution haïtienne, sont les principaux points de cet accord.

" elseif id=53 then tp="

L’article 2-2, de la loi de 2009, a prévu une augmentation salariale passant de 200.00 à 300.00 gourdes dans les établissements commerciaux et industriels pour une durée de 8 heures de travail. De surcroît, l’ancien dictateur se pavane en toute arrogance et se voit inviter, par le président Joseph Michel Martelly, à des cérémonies officielles (comme à la célébration, aux Gonaïves, le mercredi 1er janvier 2014, du 210 e anniversaire de la proclamation officielle de l’Indépendance d’Haïti) . Juger l’ancien dictateur Jean Claude Duvalier (22 avril 1971 - 7 février 1986) et en finir avec la banalisation de la dictature demeurent « un enjeu pour la démocratie haïtienne », soulignent le Collectif contre l’impunité et le Comité devoir de mémoire. Des proches de Lavalas, présumés inculpés dans l’assassinat du journaliste Jean Dominique et du gardien de Radio Haïti Inter Jean-Claude Louissaint L’ancienne sénatrice lavalas, Mirlande Libérus Pavert, est désignée comme l’auteure intellectuelle du double meurtre du journaliste Jean Léopold Dominique et du gardien de la station Haïti inter, Jean-Claude Louissaint, selon le rapport de la chambre d’instruction de la cour d’Appel de Port-au-Prince, porté à la connaissance du public le vendredi 17 janvier 2014. 8 autres individus, dont des proches de Lavalas, sont aussi inculpés. C’est la même position pour le sénateur des Nippes, William Jeanty, du parti Kontra pèp la qui soutient que le « dialogue est fini » pour lui. [srh kft gp apr 14/02/2014 11 :30]La signature d’un accord, prévue le 15 février 2014, a été reportée sine die, en raison de la publication, partielle, par l’exécutif de la liste des conseillers de la cour des comptes élus depuis 5 mois par le sénat, dont c’est la prérogative constitutionnelle. Doit-on adopter une attitude pareille à celle des « élites dominicano-racistes-nazistes » qui attisent l’anti-haitianisme en république voisine ? Le terme est du groupe à tendance racine, Boukman Eksperyans, dans sa méringue 2014. Face à ces problèmes, qui persistent encore en Haïti, plus d’uns se demandent dans quelle phase se trouve le pays après le désastre. Dans la phase de l’assistance humanitaire ou celle du développement ? Ces (désormais) 6 équipes, qui refusent de prendre part à une prochaine compétition à 16 équipes (contrairement à la saison précédente, au cours de laquelle le championnat D1 s’est déroulé avec 12 équipes), proposent à la fédération d’organiser une réunion de travail avec les 12 clubs de la D1, qualifiés pour la saison 2013-2014, et de mettre sur pied une commission de médiation devant participer à une prochaine réunion. Cette commission de médiation serait composée des deux derniers présidents de la Fhf, du président du Barreau de Port-au-Prince Carlos Hercule et de la présidente du Comité Olympique Haïtien, Carline Choute.

" elseif id=54 then tp="

Le SMH appelle à une mobilisation massive pour sauver l’hôpital public. Ces employés et directeurs, en grogne, réitèrent leur position de continuer la mobilisation pour le départ du nouveau nommé dont le comportement irrespectueux affiché envers eux, aurait rendu toute collaboration impossible. Les protestataires disent ne pas comprendre la réaction de Martelly dans ce dossier. Quoique des organisations internationales, dont l’Organisation internationale pour les migrations (Oim), et les autorités haïtiennes se félicitent de la réduction progressive du nombre de personnes, déplacées dans les camps depuis le 12 janvier 2010, et du « succès » des programmes de relogement, force est de constater de nombreux abus et violations de droits humains contre ce segment de la population, qui fait encore face à des conditions déplorables et des expulsions massives et violentes de la part des bandits, voire des autorités locales. Leurs besoins spécifiques, leurs droits et dignité, durant et après leur déplacement, sont loin d’être pris en compte et protégés par les autorités nationales. Les déléguées d’organisations ont pris la parole pour démontrer l’importance de ces idées de loi et appeler au respect de leurs droits. Ces employés et directeurs, en grogne, réitèrent leur position de continuer la mobilisation pour le départ du nouveau nommé dont le comportement irrespectueux affiché envers eux, aurait rendu toute collaboration impossible. Les protestataires disent ne pas comprendre la réaction de Martelly dans ce dossier. Peu de temps après sa nomination, les écarts de conduite du directeur général adjoint ont suscité un malaise au sein de la Rnh, créant aussi une mésentente entre lui et les employés et directeurs, a constaté Harlem Michel. Ce dernier critique le chambardement opéré par Ernest dans les différentes directions de la Radio notamment celles de la culture, l’informatique, la technique et l’administration. [emb kft gp apr 14/02/2014 15 :30]Nous n’allons pas collaborer avec ce Monsieur (Harrisson Ernest). Il n’y a pas d’atmosphère pour une entente avec lui », soutient, pour sa part, le directeur administratif de la Rnh, Harlem Michel. Les protestataires avaient exigé à Joseph Damas, ex-directeur général, de prendre des mesures contre ce « super homme » qui, d’après eux, ne respecte pas les employés et les cadres de l’institution, dans une lettre en date du 3 février 2014. Le dialogue actuel entrepris sous la houlette du Cardinal Langlois s’apparente à un marché conclu entre les partis politiques et les marchands du temple, perpétuant les multiples obstacles au développement du pays. De multiples résonances qui laissent la porte ouverte à la trahison pour sauver le statu quo.

" elseif id=55 then tp="

Vwadèzil en fait large utilisation. Les récits des commerçantes haïtiennes font souvent référence aux « Tigres » comme des voleurs dominicains et d’autres fonctionnaires qui leur soutirent de l’argent au cours des voyages en territoire voisin. Les témoignages d’Haïtiens et d’Haïtiennes victimes sont légions. Paradoxe, cependant, dans le cas de groupes comme Djakout #1, qui, tout en critiquant la République Dominicaine, fait la promotion d’un produit dominicain en tant que son sponsor principal. Le ridicule et la comédie commencent avec plus de 40 partis politiques, alors qu’à côté en République Dominicaine il n’y en a que trois grands partis. Ainsi un chantage est organisé avec les 10 millions de gourdes alloués annuellement pour financer des projets locaux dans les communes. Christ, aie pitié ! Seigneur, aie pitié ! Dieu, aie pitié de Son Eminence le Cardinal Nicolas de Jésus López Rodriguez qui ne sait pas ce qu’il fait. Autre point accepté unanimement, c’est « la nécessité d’amender la Constitution ». A cette fin, une commission multipartite sera formée dans le but de déterminer les articles à retoucher. Tous sont d’accord pour « un retrait ordonné » de la Mission des Nations Unies de stabilisation d’Haïti (Minustah), pour la décentralisation du budget et une séparation effective des 3 pouvoirs (exécutif, législatif et judiciaire), sans empiètement de l’un sur l’autre. Chacune d’entre elles avoisine la somme de 11 mille dollars américains, selon Michèle Duvivier Pierre Louis. Les 400 maisons construites coûtent environ 6 millions de dollars américains. Chacune d’entre elles avoisine la somme de 11 mille dollars américains, selon Michèle Duvivier Pierre Louis. Raison d’être du projet L’initiative de construire des habitations à Ti-BouKan est apparue suite au séisme du 12 janvier 2010 qui a détruit et endommagé la majeure partie des maisons de la population vulnérable de la zone. Il n’y a pas d’atmosphère pour une entente avec lui », soutient, pour sa part, le directeur administratif de la Rnh, Harlem Michel. Les protestataires avaient exigé à Joseph Damas, ex-directeur général, de prendre des mesures contre ce « super homme » qui, d’après eux, ne respecte pas les employés et les cadres de l’institution, dans une lettre en date du 3 février 2014. Ils demandent aussi à Damas d’assumer ses responsabilités afin de mettre fin aux grossièretés de Harrisson Ernest à l’endroit des travailleurs et travailleuses de la Rnh. Tout le monde est à la radio mais, nous ne travaillons pas », indique le porte parole des employés contestataires à AlterPresse, ce vendredi 14 février 2014, tout en voulant garder l’anonymat. Au cas où le président ne prendrait aucune mesure pour satisfaire les revendications des employés et cadres de la radio, il « n’a qu’une seule option : révoquer tous les employés qui ne veulent pas travailler avec Harrisson Ernest », avertit-il. Une lettre a été adressée au président de la République pour lui exposer l’attitude autoritaire et irrespectueuse du nouveau directeur général à l’endroit des employés et directeurs de la Rnh dans le cadre d’un suivi du dossier. « Nous resterons mobilisés et vigilants.

" elseif id=56 then tp="

Par la suite, certains ont été tout bonnement révoqués par les patrons. Depuis lors, le dossier est pendant au tribunal du travail avec des renvois répétés et décourageants pour les travailleuses/travailleurs. Six partis politiques désapprouvent cette première entente. Cette entente ramène à un partage du pouvoir, c’est-à-dire à la participation éventuelle de représentants d’autres partis dans l’actuelle équipe gouvernementale, mais elle ne fait pas l’unanimité. Six partis politiques désapprouvent cette première entente. Parmi ces partis, on retrouve celui de l’ancien président Jean-Bertrand Aristide Fanmi lavalas, la Fusion des Socio-démocrates présidée par l’ancienne sénatrice Edmonde Supplice Beauzile, Kontra pèp la (Contrat du peuple) du sénateur des Nippes (une partie du Sud-Ouest) Jean William Jeanty et Lavni (L’avenir). « Nous sommes pour un autre gouvernement », ce qui suppose le départ de l’actuel premier ministre Laurent Lamothe, avait déclaré à la presse, dans l’après-midi du 11 février, Dre. L’idéologie dominante est celle d’Épicure avec les réjouissances et autres carnavals comme marques de la petitesse d’esprit. Le séisme Martelly a tourné la tête des jeunes. La situation des personnes déplacées montre, avec éloquence, les blessures non encore cicatrisées du tremblement de terre et la nécessité de travailler à la refondation du pays, en tenant compte des besoins réels du peuple haïtien et, en particulier, des groupes vulnérables. Et ce, au-delà des programmes d’urgence et autres projets ponctuels des Organisations non gouvernementales (généralement appelées Ong), des shows médiatiques, sur l’échiquier international, et des promesses politiciennes. Face à ces problèmes, qui persistent encore en Haïti, plus d’uns se demandent dans quelle phase se trouve le pays après le désastre. Au-delà du logement Une représentante des familles bénéficiaires, Christina Derat, appelle toutes les institutions intéressées à la problématique du logement à apporter leur soutien pour permettre aux autres familles victimes lors du séisme d’avoir aussi accès à une maison décente. Elle encourage, entre autres, la création d’écoles, de centres de santé ainsi qu’un accès à l’eau potable dans toute la communauté. Sincèrement Vôtre, 7 février 2014 ..................... Pour la deuxième journée de discussions, ce mercredi 12 février 2014, les parties devront se pencher sur le dossier des élections. Dans l’agenda, figurent les questions de la quantité d’élections à organiser pour cette année 2014 (1 ou 2), d’amendement de la loi électorale et de la transformation du Collège transitoire du conseil électoral permanent en un Conseil électoral provisoire, avec de nouvelles personnalités.

" elseif id=57 then tp="

Ces divergences planeraient également au niveau de quelques membres de la Fhf, par rapport à un ensemble de problèmes jugés incorrects. « La situation s’est empirée de jour en jour, dans le cadre du championnat national de première division D1. Car, à plusieurs reprises, le président de la fédération Yves Jean-Bart a exercé des pressions sur les clubs pour les inciter à jouer le championnat avec 16 équipes », indique à AlterPresse Roger Mackenzie, l’un des membres de la Fhf. Dans une note, portant la signature du secrétaire général de la Fhf, Carlo Marcelin, en date du 7 février 2014, la fédération a convié « les clubs, dûment inscrits pour prendre part au championnat national de première division, à une importante séance de travail le lundi 10 février (2014) avant de participer au séminaire qu’animeront, ce mardi 11 février au Centre FIFA Goal (Croix-des-Bouquets), deux experts étrangers ». Le lundi 24 février, le pape François recevra, en audience privée, le président de la république, Joseph Michel Martelly, à la tête d’une délégation de 10 personnes, lit-on dans le document de la nonciature apostolique en Haïti. Après l’audience avec le pape François, Martelly devra avoir une réunion de travail avec le secrétaire d’État du Vatican (premier ministre du Saint-Siège), le Cardinal Pietro Parolin et le secrétaire du Saint-Siège (Ministre des Affaires Étrangères) pour les rapports avec les États, Mgr Dominique Mamberti. Ce que nous vivons aujourd’hui est le résultat de la décadence des tontons macoutes. Haïti paiera encore davantage dans cinquante ans si triomphe la coupable mentalité d’assistés encouragée par cette nouvelle race de malfaiteurs. Alors, ce qui reste de la maison Haïti sera entrainée dans la chute. Entre-temps, la Fhf serait disposée à rencontrer, à une date non précisée, les 6 clubs contestataires. On connaît les démarches d’un parent sollicitant les incantations d’un bokor pour faire réussir son fils au baccalauréat après plusieurs échecs. Le bokor fait boire de l’encre au jeune homme et dépose un œuf sur la tête de ce dernier. P-au-P, 14 févr. 2014 [AlterPresse] --- L’accord entre l’Exécutif, le parlement et les partis politiques engagés dans le dialogue « interhaïtien » n’a pu être paraphé ce vendredi comme prévu en raison d’un désaccord entre le chef de l’Etat Michel Martelly et le président de l’assemblée nationale Dieusseul Simon Desras. Martelly et Desras continuent de s’opposer au sujet de la nomination des juges de la Cour supérieur des comptes et du contentieux administratif.

" elseif id=58 then tp="

Par Wooldy Edson Louidor P-au-P, 13 févr. 2014 [AlterPresse] --- Le 11 février 2014 a marqué la commémoration du 16e anniversaire de la parution d’un document, dont l’importance est de plus en plus fondamentale pour un groupe de personnes exclues et très souvent considérées comme des étrangers dans leur propre pays : environ 30 millions de personnes déplacées internes dans le monde, dont plus de 145 mille personnes aujourd’hui en Haïti, selon les informations rassemblées par l’agence en ligne AlterPresse. Il importe de réaliser un réarmement éthique pour tordre le cou une fois pour toutes au déficit de gouvernance qui affecte Haïti. Comme quoi, l’argent n’a pas d’odeur ? A rappeler que la décision de la cour constitutionnelle dominicaine affecte des personnes, disposant déjà de leurs documents d’identité et qui jouissaient de leurs droits en tant que citoyens dominicains depuis de nombreuses années. Le silence des autorités étatiques sur « cette vague de révocation, infernale et injuste » est inexpliqué, selon la Pohdh. La plateforme rappelle que le travail n’est pas une faveur, ni une grâce, encore moins un avantage particulier. « Le travail est un trait spécifique de l’espèce humaine et une condition nécessaire à tous les espaces sociaux », droit que l’État a pour obligation de garantir à toutes les citoyennes et à tous les citoyens sans exception. Doit-on adopter une attitude pareille à celle des « élites dominicano-racistes-nazistes » qui attisent l’anti-haitianisme en république voisine ? Etablies sur une surface de 41 mètres carrés, elles comprennent une salle à manger, deux chambres, une galerie ainsi que des latrines séparées. Un château d’eau d’une capacité de 1000 gallons permet de récupérer et de stocker des eaux pluviales pour la maison dont la toiture en tôle est fixée sur une charpente métallique. En attendant les cérémonies d’installation, de remise des insignes à Rome (annoncées pour le 22 février 2014), au gouvernement du Vatican, il ne devrait pas y avoir de changement à la direction de la Ceh en Haïti, dont Langlois assure la fonction de président depuis fin 2011. Entre-temps, la Fhf serait disposée à rencontrer, à une date non précisée, les 6 clubs contestataires. Avec une éventuelle absence de 6 équipes dans la prochaine compétition nationale D1 de football, est-ce que la fédération sera en mesure d’assumer sa décision jusqu’au bout pour la nouvelle saison ? [jep kft rc apr 11/02/2014 10:15]

" elseif id=59 then tp="

La tendance de ce rapport démontre qu’il y a « une dégradation importante de la situation » dans des pays, comme les États-Unis d’Amérique, classés 46e, et « une amélioration sensible » dans des pays, comme l’Équateur. Ou dans une perpétuelle transition d’une phase à une autre ? Jusqu’à quand une politique de logement durable pour le pays, qui va au-delà d’un simple slogan de campagne présidentielle ? La Constitution haïtienne en vigueur et les instruments internationaux de protection des droits humains, dont les Principes recteurs relatifs au déplacement de personnes à l’intérieur de leur propre pays, sont-ils condamnés à rester lettre morte dans le pays ? Mais, peut-on en faire une caractéristique de la dominicanité ? Doit-on adopter une attitude pareille à celle des « élites dominicano-racistes-nazistes » qui attisent l’anti-haitianisme en république voisine ? L’ex sénatrice Edmonde Beauzile estime qu’ils ont été pris dans « un piège » puisque seulement « 5 à 6 partis » formaient vraiment la véritable opposition et que tous les autres partis sur une liste de près d’une soixantaine étaient pro-gouvernementaux. L’article 2-2, de la loi de 2009, a prévu une augmentation salariale passant de 200.00 à 300.00 gourdes dans les établissements commerciaux et industriels pour une durée de 8 heures de travail. Ce, à partir du 1er octobre 2012. Et les employeurs et employés ne sauraient y déroger, si on s’appuie sur l’article 3 de la loi de 2009, stipulant que « tout accord, passé entre l’employeur et le travailleur, sur une base inférieure au salaire minimum, est considéré nul et de nul effet ». Cette définition s’applique, par exemple, au cas de plus d’un million d’Haïtiennes et d’Haïtiens, qui ont été forcés - par le tremblement de terre (considérée comme catastrophe naturelle) du 12 janvier 2010 - à abandonner leurs maisons et à se réfugier dans des camps et sous des tentes. [2] Quelles perspectives pour les personnes déplacées internes en Haïti ? L’ex sénatrice Edmonde Beauzile estime qu’ils ont été pris dans « un piège » puisque seulement « 5 à 6 partis » formaient vraiment la véritable opposition et que tous les autres partis sur une liste de près d’une soixantaine étaient pro-gouvernementaux.

" elseif id=60 then tp="

Dieu, aie pitié de Son Eminence le Cardinal Nicolas de Jésus López Rodriguez qui ne sait pas ce qu’il fait. Amen ! P-au-P, 10 févr. 2014 [AlterPresse] --- Plus d’un millier d’habitantes et d’habitants de l’Ile-à-Vache ont entamé le week-end écoulé leur troisième mouvement de protestation contre un projet touristique gouvernemental après plusieurs jours de trêve, apprend AlterPresse. Une manifestation, qui a eu lieu dans la matinée du vendredi 7 février 2014, s’est déroulée sans incident. Le climat d’impunité grandissante qui règne en Haïti doit cesser immédiatement », a ajouté Gerald Staberock, secrétaire général de l’OMCT. L’Observatoire dénonce fermement cet assassinat, et appelle les autorités haïtiennes à diligenter une enquête prompte, exhaustive, impartiale et transparente afin d’identifier tous les responsables et de les sanctionner conformément à la loi. L’Observatoire appelle plus généralement les autorités haïtiennes à garantir en toutes circonstances l’intégrité physique et psychologique des autres membres de la POHDH et du GAJ, ainsi que de tous les défenseurs des droits de l’Homme en Haïti, et de garantir en toutes circonstances qu’ils peuvent mener leurs activités de défense des droits de l’Homme sans entrave ni risque de représailles. Une autre étape de la manœuvre de diversion laissant croire que les catégories de tous poils qui vivent dans le noir, l’obscurantisme et l’ésotérisme sauront toujours tirer les ficelles pour battre les partisans de la lumière, de la transparence et de la modernité. En réalité, Martelly, en mettant sa clientèle dans les rues après les résultats du premier tour des élections du 28 novembre 2010, a manifesté une meilleure compréhension des principes d’agitation qui sont l’abc de la lutte politique. Il a affiché une capacité d’acteur dans la tragicomédie mise en scène par le duvaliérisme sanguinaire. Les membres des trois pouvoirs (Exécutif, Législatif et Judiciaire) ont 10 jours à partir de la signature de l’accord, pour s’entendre sur les changements à apporter, pour la transformation du Ctcep en un Cep tout court. Par ailleurs, les partis Fanmi Lavalas, Fusion des sociaux démocrates et le Kontra pèp la (Contrat du peuple) ne parapheront pas cette entente avec le chef de l’État qui agit pour le compte de l’exécutif. Le position chancelante des autorités haïtiennes, dans le dossier de la dénationalisation des dominicains d’origine haïtienne, met aussi en danger les militants de droits humains qui ont osé élever la voix contre cette décision.

" elseif id=61 then tp="

D’aucuns pensent que le nouveau Cardinal Chibly Langlois pourrait focaliser l’attention sur Haïti, spécialement sur l’église catholique romaine en Haïti, dont les réalités, besoins et défis se révèlent de plus en plus pressants. [jep kft gp apr 17/02/2014 00:20]En recherchant les moyens de faire bonne figure en toutes circonstances sans aborder les problèmes de base, la société haïtienne pense pouvoir enrayer le mal sans de voir s’attaquer à ses racines. Un gouvernement d’ouverture, le respect de la séparation des pouvoirs, le retrait ordonné de la Mission onusienne de stabilisation, l’organisation d’une seule élection pour l’année 2014, l’amendement de la loi électorale, la transformation du Collège transitoire du conseil électoral permanent (Ctcep) en un conseil électoral provisoire (Cep) et la nécessité de l’amendement de la constitution haïtienne, sont les principaux points de cet accord. Les membres des trois pouvoirs (Exécutif, Législatif et Judiciaire) ont 10 jours à partir de la signature de l’accord, pour s’entendre sur les changements à apporter, pour la transformation du Ctcep en un Cep tout court. Par ailleurs, les partis Fanmi Lavalas, Fusion des sociaux démocrates et le Kontra pèp la (Contrat du peuple) ne parapheront pas cette entente avec le chef de l’État qui agit pour le compte de l’exécutif. Etablies sur une surface de 41 mètres carrés, elles comprennent une salle à manger, deux chambres, une galerie ainsi que des latrines séparées. Un château d’eau d’une capacité de 1000 gallons permet de récupérer et de stocker des eaux pluviales pour la maison dont la toiture en tôle est fixée sur une charpente métallique. Tout le monde est à la radio mais, nous ne travaillons pas », indique le porte parole des employés contestataires à AlterPresse, ce vendredi 14 février 2014, tout en voulant garder l’anonymat. Au cas où le président ne prendrait aucune mesure pour satisfaire les revendications des employés et cadres de la radio, il « n’a qu’une seule option : révoquer tous les employés qui ne veulent pas travailler avec Harrisson Ernest », avertit-il. Une lettre a été adressée au président de la République pour lui exposer l’attitude autoritaire et irrespectueuse du nouveau directeur général à l’endroit des employés et directeurs de la Rnh dans le cadre d’un suivi du dossier. « Nous resterons mobilisés et vigilants.

" elseif id=62 then tp="

Par ailleurs, les partis Fanmi Lavalas, Fusion des sociaux démocrates et le Kontra pèp la (Contrat du peuple) ne parapheront pas cette entente avec le chef de l’État qui agit pour le compte de l’exécutif. Fanmi lavalas, étant contre les ententes trouvées, a laissé la table des négociations au cours de la dernière journée des échanges le 12 février. Le dimanche 23 février 2014, dans la Basilique de Saint-Pierre, le Pape François célèbrera la messe, en compagnie des 19 nouveaux cardinaux. Le lundi 24 février, le pape François recevra, en audience privée, le président de la république, Joseph Michel Martelly, à la tête d’une délégation de 10 personnes, lit-on dans le document de la nonciature apostolique en Haïti. Après l’audience avec le pape François, Martelly devra avoir une réunion de travail avec le secrétaire d’État du Vatican (premier ministre du Saint-Siège), le Cardinal Pietro Parolin et le secrétaire du Saint-Siège (Ministre des Affaires Étrangères) pour les rapports avec les États, Mgr Dominique Mamberti. Quatre années après le tremblement de terre, leur cause est devenue de moins en moins visible, en dépit de la lutte, des protestations et du plaidoyer, menés par des associations de personnes déplacées, des organisations de défense des droits humains, sur le plan international et national, des citoyennes et citoyens de la société civile haïtienne. Desras aurait refusé cette publication partielle de la liste. La signature de l’accord est reportée à demain, samedi 15 février selon la Conférence épiscopale, médiatrice du dialogue. Un gouvernement d’ouverture, le respect de la séparation des pouvoirs, le retrait ordonné de la Mission onusienne de stabilisation, l’organisation d’une seule élection pour l’année 2014, l’amendement de la loi électorale, la transformation du Collège transitoire du conseil électoral permanent (Ctcep) en un conseil électoral provisoire (Cep) et la nécessité de l’amendement de la constitution haïtienne, sont les principaux points de cet accord. P-au-P, 13 févr. 2014 [AlterPresse] --- Alors qu’un silence semble être observé sur le rapport du Conseil supérieur des salaires (Css), depuis les vagues de licenciements des ouvrières et ouvriers du textile, la plateforme des organisations haïtiennes des droits humains (Pohdh) ramène cette question sur le tapis en la qualifiant de « antipopulaire, illégale, rapport scélérat ». La Pohdh « exhorte le Css à retourner sur sa décision, visant à fixer le salaire plancher, en dehors de la loi, et sur sa lecture tronquée relative à l’empiricité exacte du social et de l’économique du pays », dans une position, rendue publique le 6 février 2014 et dont AlterPresse a obtenue une copie.

" elseif id=63 then tp="

La signature d’un accord, prévue le 15 février 2014, a été reportée sine die, en raison de la publication, partielle, par l’exécutif de la liste des conseillers de la cour des comptes élus depuis 5 mois par le sénat, dont c’est la prérogative constitutionnelle. Christ, aie pitié ! Seigneur, aie pitié ! L’assassinat de Tevnor Gauthier relance le débat sur le désarmement. Les organismes de défense des droits humains, les organisations paysannes pressent l’administration politique actuelle de prendre les dispositions nécessaires pour enrayer la détention illégale d’armes à feu, notamment au Plateau central. [ro kft rc apr 13/02/2014 9:10]Cette position constitue une avancée de 2 places, pour le pays qui était classé 49e dans le rapport de 2013. Cette place est actuellement occupée par l’Italie. Ce, à partir du 1er octobre 2012. Établie sur un terrain poussiéreux, l’école fait face à de nombreux problèmes, comme le manque d’infrastructures et de matériels didactiques, en plus de l’absence d’une bibliothèque, pour favoriser l’apprentissage des élèves. « Il y a seulement de la craie, des tableaux, les livres, les professeurs et élèves. Nous n’avons rien d’autre. A Cuba, le président Haïtien, réuni avec les chefs d’État des Caraïbes et de l’Amérique Latine, n’a pas profité de cette importante scène internationale pour expliquer ce qui se passait, du moins publiquement. Il n’a pas appuyé les représentants des pays de la Caricom qui avaient soulevé le problème et qui s’apprêtaient à demander une résolution concernant ce dossier à la Celac. En attendant les cérémonies d’installation, de remise des insignes à Rome (annoncées pour le 22 février 2014), au gouvernement du Vatican, il ne devrait pas y avoir de changement à la direction de la Ceh en Haïti, dont Langlois assure la fonction de président depuis fin 2011. Le dimanche 23 février 2014, dans la Basilique de Saint-Pierre, le Pape François célèbrera la messe, en compagnie des 19 nouveaux cardinaux. Le lundi 24 février, le pape François recevra, en audience privée, le président de la république, Joseph Michel Martelly, à la tête d’une délégation de 10 personnes, lit-on dans le document de la nonciature apostolique en Haïti. Le très populaire Dj Tony Mix va même jusqu’à un appel à la violence, promettant le lynchage aux Dominicains « qui veulent nous jouer des tours ». Le praxème « Tigre » pour identifier l’autre dominicain Dans certaines productions, pour parler de l’autre dominicain, les groupes utilisent « Tigere ».

" elseif id=64 then tp="

Des craintes à propos d´une détérioration des relations haitiano-dominicaines (Video) http://www.elcaribe.com.do/site/ind... Une solution à l´émigration haïtienne. En attendant les cérémonies d’installation, de remise des insignes à Rome (annoncées pour le 22 février 2014), au gouvernement du Vatican, il ne devrait pas y avoir de changement à la direction de la Ceh en Haïti, dont Langlois assure la fonction de président depuis fin 2011. Le dimanche 23 février 2014, dans la Basilique de Saint-Pierre, le Pape François célèbrera la messe, en compagnie des 19 nouveaux cardinaux. Le lundi 24 février, le pape François recevra, en audience privée, le président de la république, Joseph Michel Martelly, à la tête d’une délégation de 10 personnes, lit-on dans le document de la nonciature apostolique en Haïti. Le jeudi 13 février 2014, Harrisson Ernest a été nommé directeur général de la Rnh par la présidence en dépit du mouvement enclenché contre lui par plus d’une quarantaine d’employés de la Rnh et des directeurs éducatif et culturel, technique, administratif ainsi que ceux de l’informatique, de la production, de la programmation et des sports. « Nous ne pouvons plus travailler avec Harrisson Ernest. Cette entente ramène à un partage du pouvoir, c’est-à-dire à la participation éventuelle de représentants d’autres partis dans l’actuelle équipe gouvernementale, mais elle ne fait pas l’unanimité. Six partis politiques désapprouvent cette première entente. Parmi ces partis, on retrouve celui de l’ancien président Jean-Bertrand Aristide Fanmi lavalas, la Fusion des Socio-démocrates présidée par l’ancienne sénatrice Edmonde Supplice Beauzile, Kontra pèp la (Contrat du peuple) du sénateur des Nippes (une partie du Sud-Ouest) Jean William Jeanty et Lavni (L’avenir). « Nous sommes pour un autre gouvernement », ce qui suppose le départ de l’actuel premier ministre Laurent Lamothe, avait déclaré à la presse, dans l’après-midi du 11 février, Dre. Ces employés et directeurs, en grogne, réitèrent leur position de continuer la mobilisation pour le départ du nouveau nommé dont le comportement irrespectueux affiché envers eux, aurait rendu toute collaboration impossible. Vwadèzil chante sans ambages que « nous sommes l’oxygène de la race noire (sic) ».

" elseif id=65 then tp="

Avant le séisme, des démarches ont été entreprises auprès des autorités étatiques pour la mise en place, au moins, d’une salle informatique à l’école. Mais, ces démarches n’ont pas abouti jusqu’à présent, regrette-t-elle condamnant la négligence de l’État. L’ancien bâtiment de l’école nationale congréganiste de Cabaret (fondée en 1966 et devenue école nationale en 1972) a été durement endommagé, suite au tremblement de terre du 12 janvier 2010. Doit-on adopter une attitude pareille à celle des « élites dominicano-racistes-nazistes » qui attisent l’anti-haitianisme en république voisine ? Le terme est du groupe à tendance racine, Boukman Eksperyans, dans sa méringue 2014. Dénonciation Quelques groupes dénoncent l’attitude des autorités haïtiennes dans la gestion des relations avec la République Dominicaine. Au cas où le président ne prendrait aucune mesure pour satisfaire les revendications des employés et cadres de la radio, il « n’a qu’une seule option : révoquer tous les employés qui ne veulent pas travailler avec Harrisson Ernest », avertit-il. Une lettre a été adressée au président de la République pour lui exposer l’attitude autoritaire et irrespectueuse du nouveau directeur général à l’endroit des employés et directeurs de la Rnh dans le cadre d’un suivi du dossier. « Nous resterons mobilisés et vigilants. L’une des vertus du document consiste dans l’élargissement de son cadre d’application, par rapport à la Convention relative au Statut des Réfugiés, par exemple. Des gens dont l’unique crime commis est d’avoir pris naissance en République Dominicaine, de parents migrants en situation irrégulière. L’unique pays qu’ils connaissent est la République Dominicaine ; l’unique langue qu’ils parlent est l’espagnol (dominicain). Toute cette démarche entre dans « la construction du pouvoir des femmes » car « on ne peut plus continuer à marginaliser les femmes 52% de la population (estimée à plus de 10 millions 500 mille personnes) », selon la coordonatrice de Sofa. Cependant, il a fallu attendre jusqu’en septembre 2005 (sept années après sa parution le 11 février 1998), au Sommet mondial des chefs d’États et de gouvernements, pour que ceux-ci reconnaissent, de manière officielle, combien ce document représente « une importante structure pour la protection des personnes déplacées à l’intérieur de leur propre pays ». Les protestataires avaient exigé à Joseph Damas, ex-directeur général, de prendre des mesures contre ce « super homme » qui, d’après eux, ne respecte pas les employés et les cadres de l’institution, dans une lettre en date du 3 février 2014. Martelly et Desras continuent de s’opposer au sujet de la nomination des juges de la Cour supérieur des comptes et du contentieux administratif.

" elseif id=66 then tp="

Face à ces problèmes, qui persistent encore en Haïti, plus d’uns se demandent dans quelle phase se trouve le pays après le désastre. Dans la phase de l’assistance humanitaire ou celle du développement ? Ou dans une perpétuelle transition d’une phase à une autre ? La Ministre des Droits humains a notamment annoncé que des instructions formelles pour trouver les coupables et les traduire en justice avaient été communiquées aux autorités compétentes et promis que ce crime ne resterait pas impuni. « Ces déclarations étaient importantes. C’est maintenant crucial que ces engagements se convertissent en une enquête efficace, impartiale et indépendante. Tous sont d’accord pour « un retrait ordonné » de la Mission des Nations Unies de stabilisation d’Haïti (Minustah), pour la décentralisation du budget et une séparation effective des 3 pouvoirs (exécutif, législatif et judiciaire), sans empiètement de l’un sur l’autre. Pour la deuxième journée de discussions, ce mercredi 12 février 2014, les parties devront se pencher sur le dossier des élections. Dans l’agenda, figurent les questions de la quantité d’élections à organiser pour cette année 2014 (1 ou 2), d’amendement de la loi électorale et de la transformation du Collège transitoire du conseil électoral permanent en un Conseil électoral provisoire, avec de nouvelles personnalités. Avec de telles déclarations intimidatrices, une violence verbale aussi criante, vous remettez en question tout le travail de mission évangélisatrice menée par la Compagnie, depuis déjà cinq siècles. Le Prêtre jésuite Mario Serrano, qui accompagne les personnes affectées, reçoit, tous les jours, des menaces par téléphone. Publiquement, le cardinal dominicain, nationaliste indécent, anti-haïtien sans retenue, qui s’est toujours rangé du côté des violateurs des droits des migrants haïtiens, a demandé la tête du Père Serrano. Devant une assemblée de plus d’un millier de religieux et religieuses, le prélat ultranationaliste, mettant de côté les enseignements de l’Évangile, a demandé au responsable des jésuites de prendre des dispositions contre le prêtre, pour qu’il se taise, qu’il cesse de déranger les autorités et qu’il stoppe ses actions en faveur de cette population migrante et de ses descendants nés sur le sol dominicain.

" elseif id=67 then tp="

Cependant, il a fallu attendre jusqu’en septembre 2005 (sept années après sa parution le 11 février 1998), au Sommet mondial des chefs d’États et de gouvernements, pour que ceux-ci reconnaissent, de manière officielle, combien ce document représente « une importante structure pour la protection des personnes déplacées à l’intérieur de leur propre pays ». L’une des vertus du document consiste dans l’élargissement de son cadre d’application, par rapport à la Convention relative au Statut des Réfugiés, par exemple. Dans le document, les personnes déplacées internes sont définies comme « des personnes ou des groupes de personnes, qui ont été forcées ou contraintes à fuir, ou à quitter leurs foyers ou leurs lieux de résidence habituels, notamment en raison d’un conflit armé, de situations de violence généralisée, de violations des droits humains ou de catastrophes, naturelles ou provoquées par l’homme, ou pour en éviter les effets, et qui n’ont pas franchi les frontières internationalement reconnues d’un État ». Dans l’agenda, figurent les questions de la quantité d’élections à organiser pour cette année 2014 (1 ou 2), d’amendement de la loi électorale et de la transformation du Collège transitoire du conseil électoral permanent en un Conseil électoral provisoire, avec de nouvelles personnalités. [srh kft gp apr 12/02/2014 11:50]Les professeurs qui participent au programme PSUGO n’ont pas été payés dans certains cas depuis 5 mois, dans d’autres cas depuis 8 mois. Les élèves manifestent dans les rues aux cris de « Vive l’éducation, à bas le carnaval ». Notre pays est ridiculisé par l’équipe actuelle Le gouvernement Martelly, qui prétendait faire de l’éducation son cheval de bataille, a démontré son incapacité à y parvenir. Postures nationalistes, patriotiques Le groupe Vwadèzil (Voix des Iles) est l’un des rares – parmi ceux écoutés par AlterPresse - ayant accordé beaucoup plus de place à la question haïtiano-dominicaine dans sa meringue titrée « N ap koupe yo fache (rompre le lien d’amitié) ». Critiquant un racisme anti-noir des Dominicains, cette méringue, par une stratégie discursive de valorisation, met en exergue les apports d’Haïti dans les luttes pour la liberté et le respect des peuples. Vwadèzil chante sans ambages que « nous sommes l’oxygène de la race noire (sic) ». Par Colette Lespinasse Soumis à AlterPresse 11 février 2014 Le 3 février 2014, les autorités haïtiennes et dominicaines se sont réunies à Jimani et ont adopté, après de longues heures de discussions, une déclaration conjointe sur un ensemble de thèmes, allant des œufs et des poulets jusqu’au trafic de stupéfiants et du contrôle douanier transfrontalier.

" elseif id=68 then tp="

La POHDH travaille sur des dossiers sensibles tels que la lutte contre l’impunité, la corruption ou le droit au logement. Exercer ce type d’activités dans un pays comme Haïti, où l’environnement institutionnel est dysfonctionnel et l’impunité règne, comporte des risques très élevés et pourrait être la cause ce double assassinat. Trois jours avant le double assassinat, le Réseau national de défense des droits humains (RNDDH), organisation membre de la POHDH, avait publié un rapport critique sur la situation des droits humains en Haïti à la veille de la rencontre du Président haïtien avec son homologue américain. Le couple a été abattu dans le quartier de Canapé Vert de la capitale haïtienne, Port-au-Prince. Selon les organisations des droits humains haïtiennes, Daniel Dorsinvil aurait reçu une balle en plein cœur et sa femme cinq balles. Ils demandent aussi à Damas d’assumer ses responsabilités afin de mettre fin aux grossièretés de Harrisson Ernest à l’endroit des travailleurs et travailleuses de la Rnh. En ce sens, ils l’encourageaient à agir pour éviter que la Radio soit un lieu de discorde. [jep kft gp apr 17/02/2014 00:20]Fanmi Lavalas demande également un « nouveau conseil électoral ». Mais, peut-on en faire une caractéristique de la dominicanité ? Doit-on adopter une attitude pareille à celle des « élites dominicano-racistes-nazistes » qui attisent l’anti-haitianisme en république voisine ? Le terme est du groupe à tendance racine, Boukman Eksperyans, dans sa méringue 2014. Les structures, qui offraient ce service de prêt à Cabaret, seraient fermées, à cause des dégâts considérables enregistrés suite au tremblement de terre dévastateur du 12 janvier 2010. « J’aime lire. Si on ne lit pas, il y a des choses qu’on ne saura jamais. Il y a des livres intéressants qui vous font voyager », exprime à AlterPresse l’élève Viteline Mérilus. P-au-P, 17 févr. 2014 [AlterPresse] --- Le premier cardinal haïtien, Mgr Chilby Langlois, Evêque des Cayes et président de la Conférence épiscopale d’Haïti (Ceh), sera créé officiellement Cardinal le samedi 22 février 2014, au cours d’un rite religieux, baptisé consistoire public ordinaire, dans la Basilique de Saint-Pierre au Vatican, par le pape François, et en compagnie de 19 autres nouveaux cardinaux, apprend l’agence d’information en ligne AlterPresse. Mgr.

" elseif id=69 then tp="

L’ex sénatrice Edmonde Beauzile estime qu’ils ont été pris dans « un piège » puisque seulement « 5 à 6 partis » formaient vraiment la véritable opposition et que tous les autres partis sur une liste de près d’une soixantaine étaient pro-gouvernementaux. C’est la même position pour le sénateur des Nippes, William Jeanty, du parti Kontra pèp la qui soutient que le « dialogue est fini » pour lui. [srh kft gp apr 14/02/2014 11 :30]De 1982 à 1995, le nombre de personnes déplacées est passé de 1,2 million, concentrées dans seulement 11 pays, à 20 millions (des statistiques parlent de 25 millions) éparpillées dans plus de 40 pays. [1] Cette augmentation du nombre de personnes déplacées a créé de la panique dans la Communauté internationale, qui craignait une éventuelle migration en masse de ces personnes par-delà les frontières de leur pays. Il s’est révélé, alors, urgent de « contenir » ces déplacements à l’intérieur de ces pays et de prévenir d’éventuels flux migratoires. Le lundi 24 février, le pape François recevra, en audience privée, le président de la république, Joseph Michel Martelly, à la tête d’une délégation de 10 personnes, lit-on dans le document de la nonciature apostolique en Haïti. Après l’audience avec le pape François, Martelly devra avoir une réunion de travail avec le secrétaire d’État du Vatican (premier ministre du Saint-Siège), le Cardinal Pietro Parolin et le secrétaire du Saint-Siège (Ministre des Affaires Étrangères) pour les rapports avec les États, Mgr Dominique Mamberti. Le terme est du groupe à tendance racine, Boukman Eksperyans, dans sa méringue 2014. Dénonciation Quelques groupes dénoncent l’attitude des autorités haïtiennes dans la gestion des relations avec la République Dominicaine. La jeune formation rap « Zoe Money » de Port-au-Prince estime que « le gouvernement dort, alors que les Dominicains lynchent les Haïtiens, qu’ils considèrent comme des chiots ». Inauguration d’une bibliothèque portant le nom de Dany Laférrière Une bibliothèque a été inaugurée, le dimanche 26 janvier 2014, à Petit-trou de Nippes (Nippes, une partie du Sud-Ouest d’Haïti) pour rendre hommage à l’écrivain québécois, d’origine haïtienne, Dany Laférrière, admis en décembre 2013 à l’Académie Française. Cette bibliothèque a 4 salles de lecture, portant des noms d’écrivains haïtiens, dont le poète Claude Pierre. 3,500 titres, fournis par des amis et maisons d’édition, sont disponibles pour le moment. En mettant en avant l’arme redoutable du divertissement et en s’en servant allègrement. P-au-P, 10 févr. 2014 [AlterPresse] --- L’Institut de technologie et d’animation (Iteca) et Developpement et paix ont procédé, le vendredi 7 février 2014, à la remise symbolique de 400 clés de nouveaux logements parasismiques et paracycloniques à des familles à Ti-Boukan dans la commune de Gressier (à une vingtaine de kilomètres au sud de la capitale).

" elseif id=70 then tp="

L’objectif est de donner aux élus un document de référence, établissant les principales priorités de leurs circonscriptions, qui leur permettra de soumettre des propositions ainsi que de faire le suivi des actions prévues par le gouvernement, dans le cadre du développement de leurs communes ou circonscriptions. Le cahier de charges entend faciliter, entre autres, une adéquation entre les besoins et priorités des communes avec les plans nationaux de développement, et l’alignement des actions des partenaires au développement sur les priorités. Le forum de l’Ouest sur les politiques publiques, réalisé le samedi 25 janvier 2014, a reçu l’appui technique et financier du haut-commissariat des Nations-Unies pour les droits humains et du ministère de la planification et de la coopération externe (Mpce). Fanmi Lavalas demande également un « nouveau conseil électoral ». Autre point accepté unanimement, c’est « la nécessité d’amender la Constitution ». A cette fin, une commission multipartite sera formée dans le but de déterminer les articles à retoucher. Nous restons mobilisés. Tout le monde est à la radio mais, nous ne travaillons pas », indique le porte parole des employés contestataires à AlterPresse, ce vendredi 14 février 2014, tout en voulant garder l’anonymat. Au cas où le président ne prendrait aucune mesure pour satisfaire les revendications des employés et cadres de la radio, il « n’a qu’une seule option : révoquer tous les employés qui ne veulent pas travailler avec Harrisson Ernest », avertit-il. Six partis politiques désapprouvent cette première entente. Parmi ces partis, on retrouve celui de l’ancien président Jean-Bertrand Aristide Fanmi lavalas, la Fusion des Socio-démocrates présidée par l’ancienne sénatrice Edmonde Supplice Beauzile, Kontra pèp la (Contrat du peuple) du sénateur des Nippes (une partie du Sud-Ouest) Jean William Jeanty et Lavni (L’avenir). « Nous sommes pour un autre gouvernement », ce qui suppose le départ de l’actuel premier ministre Laurent Lamothe, avait déclaré à la presse, dans l’après-midi du 11 février, Dre. Maryse Narcisse, qui représente le parti Fanmi lavalas dans cette initiative de dialogue. Cette position constitue une avancée de 2 places, pour le pays qui était classé 49e dans le rapport de 2013. Des familles africaines qui tentent d’améliorer leur vie en regagnant les rives occidentales parce qu’elles ne peuvent pas vivre sur leur sol qui dégorge de richesses de toutes sortes, sont humiliées et refoulées. Alexis Spire a fait une réflexion assez intéressante à ce sujet. Il a écrit : « Si les solutions pour sortir l’Union européenne de l’ornière suscitent d’âpres débats, il est un sujet qui fait consensus parmi les dirigeants politiques du Vieux Continent : la lutte contre ceux qui abuseraient des systèmes de protection sociale.

" end if Response.Write(tp) %>